Le ministre turc des affaires étrangères attendu à Metz dimanche après avoir été refoulé des Pays-Bas (préfecture)

11/03/2017
Lu 846 fois -   AFP

Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu est attendu dimanche à Metz après avoir été empêché samedi de se rendre aux Pays-Bas, créant une crise diplomatique entre Ankara et La Haye, a indiqué à l'AFP une source à la préfecture de Moselle.

La venue du ministre turc "est confirmée", a indiqué Alain Carton, secrétaire général de la préfecture de Moselle. Le ministre turc doit tenir un meeting dimanche dans une salle du centre des congrès de Metz, à l'invitation d'une association turque locale, a-t-on précisé.

Mevlut Cavusoglu est attendu à Metz "en début d'après-midi". "Une salle du centre des congrès est louée par une association turque locale", l'Union des démocrates turcs européens section Lorraine (UETD), a-t-on précisé.

Le déplacement du ministre turc en France, a été "accepté par le ministères des affaires étrangères" a déclaré M. Carton en rappelant que "la préfecture est chargée de la sécurité de la manifestation et des abords et le fait qu'il n'y ait pas de trouble à l'ordre public, ce qui a priori ne sera pas le cas".

La visite de M. Cavusoglu intervient alors que des tensions autour de la campagne pro-Erdogan menée par le gouvernement turc dans des pays d'Europe ont tourné samedi à la crise diplomatique entre les Pays-Bas et la Turquie, avec la décision de La Haye d'empêcher une visite du ministre des Affaires étrangères turc.

Les Pays-Bas ont annoncé qu'ils "retiraient les droits d'atterrissage" de l'appareil de Mevlut Cavusoglu.

L'annonce de La Haye d'empêcher le vol du ministre turc a aussitôt suscité l'ire du président Recep Tayyip Erdogan, qui a dénoncé là un "vestige" du nazisme et menacé de riposter.

En Allemagne et en Suisse, plusieurs rassemblements de l'UETD ont été annulés ces derniers jours après que les autorités ont retiré à l'UETD l'autorisation d'organiser des meetings électoraux prévus par l'AKP du président turc Recep Tayyip Erdogan, avant le référendum du 16 avril destiné à renforcer les pouvoirs du président turc.

Signaler une erreur dans l'article
Top Actu
169 000 €
Novéant-sur-Moselle - 138 m²
Maison Novéant-sur-Moselle
129 900 €
Rosbruck - 120 m²
Maison Rosbruck
179 900 €
Forbach - 170 m²
Maison Forbach
235 000 €
Saint-Avold - 300 m²
Immeuble de rapport Saint-Avold
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension