Geneviève de Fontenay à l’origine de Miss France va bientôt prendre sa retraite

France - 17/12/2015 17h14
Lu 1 908 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Geneviève de Fontenay à l’origine de Miss France va bientôt prendre sa retraite
Loisirs & Sorties
PHOTO: DR

Geneviève de Fontenay, 83 ans, annoncera le 16 janvier, à l’occasion de l’élection de Miss Prestige national 2016, concours dissident qu’elle soutient, si elle continue ou non l’aventure des reines de beauté qu’elle a entamée il y a près de 60 ans.

«Le 16 janvier, à Soultzmatt, en Alsace, au moment de la proclamation de Miss Prestige national 2016, je dirai ce que j’ai décidé», a indiqué jeudi à l’AFP Mme de Fontenay. A deux reprises, en Alsace et en Midi-Pyrénées, la dame au chapeau a indiqué récemment qu’elle n’assisterait plus aux élections régionales comptant pour Miss Prestige national. Une déclaration également faite il y a quelques semaines lors d’une cérémonie en Lorraine. 

«60 ans de Miss, c’est déjà pas mal, mais je peux encore rester un an. Je réfléchis», a-t-elle ajoutée. «Le 16 janvier, Geneviève confirmera ou infirmera si elle tourne une nouvelle page de sa vie», insiste Mme de Fontenay qui parle d’elle à la troisième personne, dans un communiqué laconique adressé aux rédactions.

«Je me sens usée parce que ce n’est plus comme avant», a déclaré mardi Mme de Fontenay à La Dépêche du Midi. «Je suis très sollicitée. Que ce soit pour les salons du mariage, des séances de dédicaces, des apparitions dans des grandes surfaces. J’ai de quoi m’occuper toute l’année», a ajouté l’arbitre populaire des élégances.

Elue «Miss Elégance» 1957, la «Dame au chapeau» qui a été mannequin pour Balenciaga, a croisé la route de Louis Poirot, dit de Fontenay, quatre ans plus tôt lors d’une sélection régionale alors qu’elle était jeune représentante de commerce pour une marque de cosmétiques aujourd’hui disparue.

Elle lutte contre le "débraillé"

Ensemble, ils fondent en 1954 le Comité et la Société Miss France, vendus en 2002 au groupe de production audiovisuelle Endemol, filiale du néerlandais du même nom, géant de la téléréalité.

Peu de temps après la cession, Geneviève de Fontenay a claqué la porte d’Endemol, estimant être en conflit éthique sur l’organisation de Miss France. La dame au chapeau a soutenu un concours dissident déclenchant une guerre judiciaire avec Endemol. En 2013, les poursuites judiciaires ont été abandonnées de part et d’autre dans le cadre d’un pacte de non agression. Désormais, l’élection Miss Prestige national peut se dérouler «à distance» de l’élection Miss France.

Le franc parlé de Geneviève de Fontenay notamment dans sa lutte «contre le débraillé» ou ses prises de positions paradoxales en faveur de l’extrême gauche, ont forgé sa popularité nourrie aussi par un décalage entre sa gouaille et son look d’aristocrate faussement coincée.

 

Suggérer une correction

1 Commentaire

Urgo
Victor U. - il y a 1 an
Signaler un abus
Il parait qu'elle est née à l'ombre des hauts-fourneaux d'Hagondange ou peut-être ceux de Longwy (c'est elle qui le dit...). Enfin, elle a vécu dans ces deux villes où, son père était ingénieur dans la sidérurgie. Répondre
Envoyer
Top Actu
130 000 €
Amanvillers - 74 m²
Appartement Amanvillers
43 500 €
Bitche - 70 m²
Chalet Bitche
105 000 €
Cattenom - 34 m²
Appartement Cattenom
216 000 €
Hettange-Grande - 63.75 m²
Appartement Hettange-Grande
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension