Couac gouvernemental sur l’autorisation de diffusion de l’Euro 2016 en terrasses

France - 09/06/2016 19h59 - mis à jour le 09/06/2016 20h43
Lu 21 413 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Couac gouvernemental sur l’autorisation de diffusion de l’Euro 2016 en terrasses
Sports
(PHOTO : Guillaume Bigot)

Le gouvernement s’est emmêlé les pinceaux ce jeudi à la veille de l’ouverture de l’Euro 2016 au sujet de l’autorisation de diffusion des matchs sur les terrasses de café. Le Secrétaire d’Etat aux sports a indiqué que c’était interdit, son ministre de tutelle l’a contredit.

Le secrétaire d’Etat chargé des Sports a été clair ce matin : les rencontres de l’Euro 2016 de football ne pourront pas être diffusés en terrasse. Invité de BFM TV, Thierry Braillard considère que les risques en matière de sécurité sont trop grands : «Il faut en appeler à la responsabilité de tous.» Promoteur des contestées «fans-zones», il poursuit : «Mieux vaut un site très sécurisé, que laisser faire des milliers de personnes […] qui vont se rassembler de façon désorganisée : là, pour les forces de l’ordre, c’est impossible [à gérer].»

Pour autant, pas sûr que les gérants de café accepteront cette décision aussi facilement. Beaucoup d'entre eux ont déjà tout prévu pour l'événement et comptent bien profiter de l'Euro pour faire le plein. À Marseille (Bouches-du-Rhône) qui accueille des matchs de l’Euro, la polémique a déjà débuté autour de l'interdiction, ou non, de retransmettre les matches en terrasse. La ville avait en effet pris les choses en mains avec l'aide de la préfecture, envoyant un courrier pour signifier aux cafés l'interdiction d'installer des télés à l'extérieur et déclenchant du même coup, un tollé chez les patrons de café. Cette nouvelle annonce du gouvernement devrait donc raviver les braises. Reste maintenant à savoir si l'état restera sur ses positions et surtout si les cafés respecteront vraiment cette mesure.

- Débat autour de la sécurité -

A Paris, la préfecture de police a envoyé un document confidentiel qui a fuité dans les médias, indiquant les consignes de sécurité à suivre en cas de retransmission des matchs de l’Euro sur les terrasses en plein état d’urgence. "Les bars devront disposer de préférence les écrans en milieu fermé, avec possibilité de fermeture rapide des portes en cas de menace avérée"  peut-on lire dans ce document qui n’avait pas vocation à être publié. L'orientation des télévisions est également mentionnée. "Les écrans ne seront pas orientés vers l'extérieur pour ne pas favoriser les regroupements sur le trottoir." Si la vitrine est équipée d'un rideau métallique, celui-ci doit pouvoir être rapidement baissé. Ainsi, la clé doit être "en évidence ou facilement accessible au personnel". Un verrou à molette ou des barres de sécurité sont recommandées, afin d'assurer le "verrouillage interne" des lieux.

Dans des villes qui n’accueillent pas les matchs et qui n’ont donc pas de fans zones, comme Metz (Moselle) ou Nancy (Meurthe-et-Moselle), de nombreux gérants de bars et de restaurants ont décidé de diffuser les matchs de la compétition. Certains le feront en terrasse ouverte selon la météo, d’autres en terrasses couvertes ou encore à l’intérieur de leurs établissements.

- Les maires et préfets décideront -

Mais, revers pour Thierry Braillard jeudi après-midi. Son ministre de tutelle Patrick Kanner, ministre des Sports, de la Jeunesse et de la Ville, l’a contredit. «Il revient aux maires des communes concernées, en lien étroit avec les préfets, de prendre toute mesure permettant d'éviter que ces diffusions ne se transforment en regroupements sur la voie publique, afin de garantir les meilleures conditions de sécurité», a indiqué le cabinet du ministère et du secrétariat aux Sports jeudi après-midi.

«Une circulaire interministérielle à destination des préfets a précisé que les retransmissions de matchs sur écrans géants dans des lieux publics étaient interdits en dehors des fan zones, sauf respect de critères très précis: lieux fermés avec accès contrôlé soumis à l'accord des préfets», a poursuivi le ministère. 

Suggérer une correction

1 Commentaire

toki
tokibe r. - il y a 11 mois
Signaler un abus
super Répondre
Envoyer
Top Actu
655 €
Hussigny-Godbrange - 75 m²
Appartement Hussigny-Godbrange
115 000 €
Essey-lès-Nancy - 82 m²
Appartement Essey-lès-Nancy
199 500 €
Sarreguemines - 102 m²
Maison Sarreguemines
154 000 €
Saint-Dié-des-Vosges - 167 m²
Maison Saint-Dié-des-Vosges
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension