Les fonctionnaires "doivent travailler 39H payées 37H", propose François Fillon

France - 24/11/2016 22h09
Lu 45 819 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Les fonctionnaires "doivent travailler 39H payées 37H", propose François Fillon
Politique
François Fillonet Alain Juppé se font face lors du débat d'entre deux tours diffusé jeudi 24 novembre sur TF1 et France 2

François Fillon a défendu le travail des fonctionnaires au-delà des 35 heures notamment les 37 heures payées 39. Alain Juppé n’est pas d’accord et estime une telle mesure injuste. 

Interrogé par son rival, le député de Paris a tenu à réitérer sa volonté de supprimer les 35 heures. "Les 35 heures ont fait des dégâts. Je pense que c'est une des quelques décisions qui sont responsables du décrochage économique de notre pays. Il faut vraiment en terminer, on a eu tort de ne pas le faire plus tôt". 

Se référant à l’exemple de l’usine Smart d’Hambach (Moselle) où les salariés ont accepté de travailler 39 heures payées 37 heures par référendum – et où Fillon a effectué un déplacement il y a une quinzaine de jours -, il dit penser "que les fonctionnaires doivent faire un effort pour redresser le pays". "Cela ne peut se faire que dans le cadre d'un accord. Je veux un partage des gains entre la puissance publique et les salariés", a-t-il précisé.

"C'est un point fondamental. Alain Juppé ne veut pas vraiment changer les choses. Il propose des modifications qui ne changeront pas fondamentalement le pays. Tout le monde doit faire un effort, travailler plus et gagner un peu moins. Je n'accepte pas qu'on dise 'c'est impossible'", a attaqué le favori de l’élection arrivé en tête dimanche avec 44,1% des voix.

LIRE AUSSI. Juppé demande "clarté" et "précision" à Fillon qui ne veut pas la "division"

Fillon veut organiser un référendum en 2017 visant à réduire le nombre de parlementaires

"On ne fera pas une réforme dans la fonction publique permettant aux salariés de travailler 39 heures payées 37", estime Alain Juppé, en désaccord avec son rival François Fillon. "Ce n’est pas juste" a assuré M. Juppé. Concernant la volonté du député de Paris de supprimer 500.000 postes de fonctionnaires d'ici 2022, le maire de Paris confirme cette mesure qu'il entend compenser par "l'augmentation du temps de travail : de 35 à 39 heures". "Cet aménagement représente 600.000 emplois", ajoute-t-il.

- "C'est injuste" répond Juppé, "Alain ne veut pas vraiment changer les choses" -

"On peut mettre fin à des contrats, on peut aussi organiser des départs volontaires. Les Anglais ont supprimé un million d'emplois publics, les Canadiens ont considérablement réduit la fonction publique. Quand Alain était Premier ministre, il y avait un million de fonctionnaires de moins. Est-ce que les Français sont mieux soignés, traités ? Non. On peut faire des économies considérables. Est-ce que la situation s'est améliorée? Non", a-t-il précisé.

Fillon-Juppé, un duel télévisé crucial et décisif digne d’une présidentielle

"Je pense que supprimer 500.000 fonctionnaires, ce n'est pas possible", estime le maire de Bordeaux, Alain Juppé. "Ça veut dire ne recruter aucun infirmier, aucun policier, gendarme ou enseignant et ça n'est pas possible. Une organisation ne peut pas vivre sans recruter", juge-t-il.

Interrogé sur sa proposition de supprimer 250.000 emplois de fonctionnaires, l'ex-premier ministre explique qu'il veut "rétablir deux jours de carence dans la fonction publique. Si on gagne un point d'absentéisme dans la fonction publique, cela correspond à 55.000 emplois. Il faut moderniser et numériser l'administration. Il faut un vrai management des ressources humaines. Des fonctions peuvent être externalisées ou fusionnées. C'est le résultat d'une gestion différente de la fonction publique qui me permettra d'attendre l'objectif que je me suis fixé". 

Suggérer une correction
Top Actu
210 100 €
Gérardmer - 150 m²
Maison Gérardmer
159 000 €
Novéant-sur-Moselle - 90 m²
Maison Novéant-sur-Moselle
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension