Présidentielle: Fillon veut réduire l’immigration "au strict minimum"

France - 12/01/2017 10h44
Lu 9 203 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Présidentielle: Fillon veut réduire l’immigration "au strict minimum"
Politique
François Fillon s'est rendu à Toul mercredi pour calmer le jeu et faire taire le polémique qui entoure Nadine Morano et ses propos en faveur du FN. Photo : Cédric Kissel | LORACTU.fr

Le candidat LR à la présidentielle François Fillon a décidé de reprendre la main sur les sujets régaliens et l’immigration alors que son programme santé a été «mal compris». Le vainqueur de la primaire de la droite entend réduire l’immigration légale au «strict» minimum.

Mis en difficulté – parfois jusque dans son propre camp – sur les sujets de santé et l’économie, M. Fillon a décidé de reprendre la main sur les sujets régaliens et sur l’immigration. Le Front national occupe déjà largement ce terrain depuis ces dernières années tandis que le candidat Emmanuel Macron (En Marche), qui fait de plus en plus d’ombre à François Fillon, est moins impliqué sur ces sujets.

François Fillon, candidat de la droite à l'élection présidentielle, a affirmé que l’immigration devait être "fermement contrôlée et réduite au minimum", mercredi, lors d'un meeting à Nice. Le candidat de la droite effectue un déplacement de deux jours dans les Alpes-Maritimes mercredi et jeudi, des terres détenues par des soutiens de Nicolas Sarkozy mais qui s’étaient avérées très filloinistes au premier et au second tour de la primaire de novembre.

"La France est généreuse mais elle n’est pas une mosaïque et un territoire sans limite. C’est une Nation, en droit de choisir qui peut la rejoindre, en droit aussi d’exiger des étrangers qu’ils se plient à ses règles et à ses coutumes" a-t-il lancé en meeting depuis la ville de Nice où il a également rendu hommage aux victimes de l’attentat du 14 juillet dernier. "Il existe chez nous, depuis la chrétienté, une tradition de l’hospitalité pour les victimes de persécutions politiques", a-t-il argué, mais "ces traditions d’ouverture doivent être raisonnables et raisonnées. Nous comptons 6 millions de chômeurs et près de 9 millions de pauvres. Dans ce contexte, l’immigration doit être fermement contrôlée et réduite au minimum", a-t-il ajouté, reprenant clairement des arguments avancés par la candidate frontiste Mme Le Pen.

Selon des récents sondages publiés depuis le début du mois de janvier, M. Fillon perd du terrain au profit de Marine Le Pen qui repasse en tête des intentions de vote au premier tour mais aussi d’Emmanuel Macron qui est parfois donné jusqu’à 20%.

M. Fillon entend "reconstruire le système de l’asile pour mettre fin à tous les abus": "obligation sera faite aux demandeurs de former leur demande dans un délai de 15 jours après l’entrée sur notre territoire", "la durée maximale d’examen d’une demande d’asile devra être limitée à 120 jours au total, voies d’appel comprises". 

Les demandeurs seront placés "en rétention administrative pendant l’examen de leur demande", pour une durée maximale qui sera portée "de 45 à 180 jours". En cas de rejet définitif, les demandeurs devront "impérativement être éloignés du territoire".

M. Fillon veut que "la coopération des pays d’origine à notre politique d’immigration soit une condition de l’aide au développement que nous leur versons et du nombre de visas que nous délivrons à leurs ressortissants. Il s’agit d’assurer une forme de réciprocité pour faire respecter notre souveraineté".

"En revanche, je ne crois pas moralement possible de limiter le droit à la scolarisation des enfants d’immigrés clandestins. Les enfants ne sont pas responsables. C’est l’honneur de la République que d’assurer cette scolarisation", a-t-il affirmé. Marine Le Pen avait défrayé la chronique en avançant cette proposition lors de la relance de sa pré-campagne présidentielle.

François Fillon doit être officiellement investit samedi par Les Républicains après sa large victoire à la primaire de la droite. Il va multiplier en janvier les déplacements de terrain en France et tiendra un grand meeting à Paris le dimanche 29 janvier alors que le PS connaîtra ce jour-là son candidat à l’élection présidentielle à l’issue d’une primaire éclaire. 

Suggérer une correction

1 Commentaire

Urgo
Victor U. - il y a 1 mois
Signaler un abus
Il faudrait déjà les empêcher d'entrer, ce serait plus simple. Car une fois qu'on les a sur le dos, c'est là que surgissent tous les problèmes. Nos frontières européennes sont de vraies passoires. La situation n'est pas simple à gérer, car il n'est pas facile d'avoir des principes de fermeté, et vouloir faire en même temps de l'humanitaire. Un centre de rétention n'a rien d'un palace 4 étoiles ! Répondre
Envoyer
Top Actu
49 000 €
Le Tholy - 20 m²
Appartement Le Tholy
315 000 €
Gérardmer
Terrain Gérardmer
336 000 €
Gérardmer - 93 m²
Appartement Gérardmer
59 000 €
Gérardmer - 18 m²
Appartement Gérardmer
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension