Emmanuel Macron estime que le gouvernement a "humilié" les opposants au mariage gay

France - 17/02/2017 13h45
Lu 12 405 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Emmanuel Macron estime que le gouvernement a "humilié" les opposants au mariage gay
Société
Emmanuel Macron, désormais officiellement candidat à la présidentielle de 2017. (PHOTO: FLICKR/ FRANCE STRATEGIE)

Le candidat à la présidentielle a estimé que le gouvernement de François Hollande avait «humilié» les opposants au mariage homosexuel, la Manif pour tous, se mettant à dos les représentants de la cause LGBT. Emmanuel Macron a précisé toutefois qu’il ne touchera pas à la loi Taubira en cas d’élection.

M. Macron (En Marche!) a provoqué un nouveau tollé – après ses propos sur la colonisation – en défendant les opposants au mariage homosexuel, «humiliés» selon lui par le gouvernement de François Hollande. Le candidat à la présidentielle a décrit dans une interview dans L’Obs publiée jeudi comme l'"une des erreurs fondamentales" du dernier quinquennat le fait "d'ignorer une partie du pays qui a de bonnes raisons de vivre dans le ressentiment et les passions tristes".

"C'est ce qui s'est passé avec le mariage pour tous, où on a humilié cette France-là. Il ne faut jamais humilier, il faut parler, il faut 'partager' des désaccords. Sinon des lieux comme le Puy-du-Fou seront des foyers d'irrédentisme" a assuré Emmanuel Macron dans l’hebdomadaire.

La communauté LGBT n'a pas de mots assez forts pour qualifier la sortie du candidat d'En marche ! Elle accuse Emmanuel Macron de "draguer" la droite et l'extrême droite. "Ignorer toutes les haines qui se sont manifestées" contre des personnes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuelles et trans) durant les débats sur la loi Taubira relève d'une "erreur fondamentale", déclare de son côté à l'AFP Virginie Combe, la porte-parole de l'association SOS homophobie, qui avait alors recensé 3,5 fois plus de signalements d'actes homophobes sur ses permanences téléphoniques. "On se demande si son objectif n'est pas de ratisser des voix qui ne sont pas de son côté", ajoute cette militante associative, pour qui Emmanuel Macron "drague des électeurs en oubliant toute une minorité qui a été malmenée".

- Le candidat contraint de s'expliquer -

"Macron essaie de ratisser large, même à droite de la droite", s'indigne Catherine Michaud, la présidente de Gaylib, une association proche de l'UDI, en référence aux groupes d'extrême droite tels que le GUD ou Civitas qui se sont opposés au mariage pour tous.

Emmanuel Macron a dû reprendre la main face à une nouvelle polémique qui touche le candidat, ni droite, ni gauche. Lors d’un entretien vidéo en direct accordé au journal féminin Causette, M. Macron a assuré  qu'il était "favorable à la loi du mariage pour tous". "Je la protégerai et la défendrai" alors que "d'autres candidats veulent la remettre en cause". Il a tenu à précisé sa sortie dans l’Obs. "Il fallait aller vite et ne pas laisser s'installer une espèce de débat qui a clivé profondément la société et a donné le sentiment à une partie qu'ils n'étaient pas entendus. C'est uniquement ce que j'ai ici voulu dire." 

"Le fait que la PMA ne soit pas ouverte aux couples de femmes et aux femmes seules est une discrimination intolérable" a-t-il dit lors de cette interview ce vendredi. Le candidat d'En marche ! est opposé en revanche à la légalisation de la gestation pour autrui (GPA). 

Suggérer une correction
Top Actu
695 €
Lunéville - 100 m²
Appartement Lunéville
588 €
Farébersviller - 108 m²
Appartement Farébersviller
538 €
Farébersviller - 69 m²
Appartement Farébersviller
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension