Hamon veut "maintenir un haut niveau de remboursement de la sécurité sociale"

France - 21/02/2017 15h07 - mis à jour le 21/02/2017 16h10
Lu 7 629 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Hamon veut "maintenir un haut niveau de remboursement de la sécurité sociale"
Politique
Benoit Hamon, candidat du PS à la présidentielle, lors de la présentation de son programme santé à Paris le 20 février 2017.

Benoît Hamon, candidat socialiste à la présidentielle, a indiqué mardi qu'il voulait modifier le financement de l'hôpital et revenir en partie sur la tarification à l'activité. Comme Emmanuel Macron ou François Fillon, le candidat du PS a livré son ordonnance pour la santé des Français en cas de victoire en mai prochain.

"On ne peut pas gérer un hôpital comme une entreprise. C'est la raison pour laquelle j'introduirai une modification du financement de l'hôpital demain", a déclaré sur Europe 1 M. Hamon qui  a ensuite exposé dans la matinée ses propositions en matière de santé lors d'un "grand oral des candidats" organisé par la Mutualité française au palais Brongniart à Paris.

"Ça va mal à l'hôpital", a-t-il souligné. Les personnels soignants et administratifs "vont mal parce qu'ils ont une surcharge de travail". "Cette surcharge de travail est en partie liée à la manière dont est financé et fonctionne aujourd'hui l'hôpital", a-t-il affirmé. "Il fonctionne selon la tarification à l'activité. On multiplie les actes pour obtenir un bon financement de l'hôpital", a développé le candidat, préconisant "une modification" de ce mode de tarification.
"Si un certain nombre d'actes doivent continuer à être financés de cette manière-là, je pense qu'il faut introduire une notion de financement forfaitaire", a-t-il précisé.

LIRE AUSSI. Santé: Macron promet 5 milliards aux hôpitaux, pas de soins dé-remboursés

François Fillon dévoile son nouveau plan santé et demande moins d'efforts aux Français

M. Hamon estime également qu'"il faut augmenter la part de remboursement de la Sécurité sociale" pour les soins dentaires, d'optique et les prothèses auditives. "Elle est aujourd'hui ridicule et finalement elle est essentiellement à la charge des complémentaires santé, ce qui fait que non seulement les tarifs sont élevés, mais qu'on est plus ou moins bien protégés selon qu'on a une bonne mutuelle ou pas". Le candidat socialiste a par ailleurs plaidé pour "une politique drastique de réduction des pesticides, de lutte contre les perturbateurs endocriniens, car ils sont responsables de diabète, de maladies cardiovasculaires et de cancers nombreux", a-t-il dit.

- "Maintenir un haut niveau de remboursement de la part de la sécurité sociale" -

Pour "lutter contre le renoncement aux soins c’est maintenir un haut niveau de remboursement de la part de la sécurité sociale" a lancé le candidat socialiste ce mardi. "Pour l'accès aux soins, je veux une renégociation des prix des médicaments, faire baisser les prix des médicaments coûteux" a proposé Benoit Hamon. "La prévention, c’est aussi prescrire une activité physique adaptée pour lutter contre la sédentarité" a-t-il poursuivi, assurant également que cette action passe par la politique agricole, la réduction des pesticides, une alimentation de qualité. "Les perturbateurs endocriniens, c'est une question de santé publique. Il faut une action résolue avec les industriels" a-t-il ajouté, renouvelant sa ligne déjà défendue durant la primaire du PS en janvier dernier. 

Benoit Hamon proposait ses mesures santé ce mardi comme ses concurrents François Fillon, Emmanuel Macron, Yannick Jadot et Nicolas Dupont-Aignan devant les acteurs de la Mutualité Française. Marine Le Pen en voyage au Liban et Jean-Luc Mélenchon étaient absents ce matin.

 

Suggérer une correction

0 Commentaire

Envoyer
Top Actu
67 000 €
Bruyères - 88 m²
Appartement Bruyères
39 900 €
Raon-sur-Plaine
Immeuble de rapport Raon-sur-Plaine
229 900 €
Raon-l'Étape
Maison Raon-l'Étape
229 900 €
Raon-l'Étape
Maison Raon-l'Étape
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension