Trente élus LR et UDI du Grand-Est "suspendent" leur soutien à François Fillon

France - 06/03/2017 10h40 - mis à jour le 06/03/2017 11h02
Lu 11 354 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Trente élus LR et UDI du Grand-Est "suspendent" leur soutien à François Fillon
Politique
François Fillon lors de son rassemblement "populaire" du Trocadéro à Paris, dimanche 5 mars 2017.

Une trentaine d’élus Les Républicains et UDI du Grand-Est appellent lundi au retrait de François Fillon qui continue de maintenir sa candidature à la présidentielle alors qu’Alain Juppé a dit lundi matin son refus d’être le plan B. 

Trente élus de la droite et du centre de la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine faisant partie de la majorité du conseil régional ont appelé lundi dans une tribune publiée dans plusieurs journaux de la presse régionale François Fillon à retirer de la campagne présidentielle. Cette tribune intervient alors que le président LR du Grand-Est Philippe Richert qui avait rallié M. Fillon a annoncé dès la semaine dernière qu’il souhaitait un nouveau candidat pour la droite et le centre à la présidentielle.

«Nous, élus locaux de la droite et du centre, en responsabilité, en morale et en honneur suspendons notre soutien à la candidature de François Fillon» assurent ces élus locaux qui sont maires, conseillers régionaux ou conseillers municipaux de la nouvelle région. «La situation est particulièrement inquiétante» écrivent-ils sans toutefois appeler un autre candidat à remplacer M. Fillon.

Fillon assure que "personne ne peut aujourd'hui m'empêcher d'être candidat"

Alain Juppé "confirme une fois pour toute que je ne suis pas candidat" à la présidentielle

La semaine dernière plusieurs élus de la région Lorraine ont lâché François Fillon notamment Laurent Hénart, maire UDI de Nancy ou encore Valérie Debord, élus du Grand-Est et porte-parole du parti Les Républicains. Au total, François Fillon a perdu entre 250 et 300 élus parlementaires, maires de grandes villes ou ex-ministres sans compter les dizaines de collaborateurs salariés qui travaillaient à son QG de campagne.

Dimanche après-midi devant des milliers de soutiens au Trocadéro, François Fillon a joué le «peuple de droite» contre son propre parti et a bien confirmé au 20H de France 2 hier soir qu’il n’entendait pas retirer sa candidature. Le maire de Bordeaux a dit ce lundi matin depuis sa mairie lors d’une allocution qu’il est «une bonne fois pour toute» pas candidat à l’élection présidentielle. 

 

Les 30 élus qui "suspendent" leur soutien à François Fillon

alérie Debord (Vice-Présidente du Conseil Régional, Adjointe au Maire de Nancy), Isabelle Heliot-Couronne (Conseillère Régionale, Adjointe au Maire de Troyes), Anne-Marie Adam (Conseillère Régionale), Xavier Albertini (Vice-Président du Conseil Régional, Adjoint au Maire de Reims), André Boucher (Conseiller Régional, Maire de Boulay), Philippe Borde (Conseiller Régional, Maire de Bar-sur-Aube), Nelja Brandalise (Conseillère Régionale, Conseillère municipale à Colmar), Cédric Chevalier (Conseiller Régional, Maire de Saint-Léonard), Annie Duchene (Conseillère Régionale, Maire de Estissac), Mireille Gazin (Conseillère Régionale, Conseillère Municipale de Maxéville), Fanny Giussani (Conseillère Régionale, Adjointe au Maire de Nancy), Véronique Guillotin (Vice-Présidente du Conseil Régionale, Conseillère municipale de Villerupt), Atissar Hibour (Conseillère Régionale, Conseillère Municipale de Bar-le-Duc), Thierry Hory (Conseiller Régional, Maire de Marly), Edouard Jacque (Conseiller Régional, Président de la communauté d’agglomération de Longwy, Conseiller municipal à Longwy), Khalife Khalife (Conseiller Régional), Henry Lemoine (Conseiller Régional, Maire de Pont-à-Mousson), Philippe Mangin (Vice-Président du Conseil Régional), Véronique Mathieu (Conseillère Régionale, Ancienne Députée Européenne), Thierry Nicolas (Conseiller Régional, Adjoint au Maire de Mulhouse), Jean-Paul Omeyer (Conseiller Régional), Rachel Paillard (Conseillère Régionale, Maire de Bouzy), Isabelle Pestre (Conseillère Régionale, Maire de la Chaussée-surMarne), Chantal Risser (Conseillère Régionale, Adjointe au Maire de Mulhouse), Remy Sadocco (Conseiller Régional, Maire de Mondelange), Marie-Rose Sartor (Conseillère Régionale, Adjointe au maire de Maizière-Les-Metz), Yves Séjourné (Conseiller Régional, Maire de Mirecourt) Charles Sitzenstuhl (Conseiller Régional, Conseiller municipal de Sélestat), David Valence (Conseiller Régional, Maire de SaintDié), François Werner (Conseiller Régional, Maire de Villers-Lès-Nancy).

Suggérer une correction

1 Commentaire

citoyen
citoyen M. - il y a 19 jours
Signaler un abus
Si malgré toutes ces tempêtes Fillon est élu, ce sont les mêmes qui retourneront leur veste pour essayer de récupérer quelques miettes. Le plus scandaleux dans l'affaire Fillon, ce sont les millions qui servent à payer des pseudo-secrétaires ou pseudo-assistants. On invente des termes honorifiques pour payer grassement des conjoints et des amis. Tous les élus bénéficient de cette manne et la partagent avec leurs proches. Personne ne crache dessus. Le plus scandaleux, c'est que ces pseudo-collaborateurs ne sont pas rémunérés sur la grille indiciaire des agents du service public, car il s'agit de l'argent public. Ou bien alors il faut payer 100000 € par an des secrétaires administratifs de la fonction publique. Bizarre que cela n'étonne personne qu'un collaborateur est payé comme un footballeur dès lors qu'il travaille avec un élu. Nous sommes dans un monde de faux culs. Répondre
Envoyer
Top Actu
167 000 €
Tendon - 200 m²
Maison Tendon
90 000 €
Saint-Dié-des-Vosges
Entrepôt Saint-Dié-des-Vosges
165 000 €
Ban-sur-Meurthe-Clefcy - 105 m²
Maison Ban-sur-Meurthe-Clefcy
192 000 €
Xonrupt-Longemer - 280 m²
Maison Xonrupt-Longemer
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension