La justice va enquêter sur l’affaire des costumes de Fillon

France - 16/03/2017 18h06
Lu 17 892 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
La justice va enquêter sur l’affaire des costumes de Fillon
Politique
François Fillon lors de son rassemblement "populaire" du Trocadéro à Paris, dimanche 5 mars 2017.

Le parquet national financier s’apprête à ouvrir des investigations sur les costumes de luxe offerts à François Fillon. Un mécène qui est resté anonyme a affirmé dans un journal avoir offert près de 50 000 euros de vêtements au candidat à la présidentielle, à sa demande.  

Selon Le Parisien, la justice va enquête sur l’affaire des costumes offerts à François Fillon. Le journal affirme ce jeudi sur son site internet le parquet national financier (PNF) a accordé un réquisitoire supplétif aux trois juges d’instruction en charge de l’information judiciaire sur les emplois fictifs présumés de membres de sa famille. Ce réquisitoire est ouvert contre X – et non directement contre M. Fillon – pour trafic d’influence.

François Fillon s'est fait offrir pour plusieurs milliers d'euros de costumes dont une partie aurait été réglés en liquide, affirme le JDD, dimanche 12 mars. Au total, le député de Paris et candidat de la droite à la présidentielle aurait reçu pour 48 500 euros de costumes sur-mesure, achetés chez un tailleur réputé de Paris.

LIRE AUSSI. Des costumes de luxe offerts à François Fillon par un "ami", "une chasse à l'homme" selon le candidat

Dans son édition du 12 mars, le Journal du dimanche révèle qu'un "ami généreux" a signé un chèque de 13 000 euros, le 20 février, pour régler le montant de deux costumes sur-mesure, chez le tailleur Arnys, à Paris. "J'ai payé à la demande de François Fillon. Et sans d'ailleurs en avoir le moindre remerciement depuis", a déclaré le mystérieux mécène. Selon le JDD, bien d'autres costumes ont été commandés pour François Fillon chez ce tailleur, depuis 2012. Ils ont été réglés en liquide, pour un montant total de 35 500 euros. L'hebdomadaire ne précise pas, en revanche, qui a payé : le même "ami généreux", François Fillon lui-même, ou un autre "mécène" anonyme ?

Lorsqu'ils acceptent des "dons et avantages", "en lien avec leur mandat" estimés à plus de 150 euros, les députés sont tenus de les déclarer au déontologue de l'Assemblée nationale, comme le précise le règlement de l'Assemblée. Ces déclarations "permettent de sécuriser votre situation et le cas échéant de répondre lorsque la presse ou les réseaux sociaux notamment se font l’écho d’interprétations erronées sur certaines pratiques qui n’ont rien de critiquables", précise le déontologue aux députés.

- Près de 50 000 euros de costume de luxe -

Dans une interview accordée au quotidien Les Echos, lundi 13 mars, le candidat de la droite a réagi, mais pas répondu, à ces nouvelles accusations : "Un ami m'a offert des costumes en février. Et alors ?" "J'observe que ma vie privée fait l'objet d'enquêtes en tout sens et que ce traitement m'est réservé. Mes faits et gestes sont scrutés tous les jours dans l'intention évidente de me nuire pour m'écarter de la course à la présidentielle", déclare-t-il.

Mis en examen, François Fillon s’affirme "innocent"

François Fillon mis en examen pour "détournement de fonds publics" et "abus de biens sociaux"

Avant sa mise en examen, François Fillon présente un programme "radical" et "sans efforts"​

"Je suis aujourd'hui la cible d'un tel nombre d'attaques que je ne peux pas ne pas considérer qu'il y a une forme de chasse à l'homme, une forme de mobilisation engagée contre moi", a déclaré François Fillon ce lundi matin sur Europe 1. "Chaque jour, on descend un peu plus bas dans l'intrusion de ma vie privée". "Pourquoi ? (...) Qu'est-ce qui explique qu'il y ait des centaines, des dizaines en tout cas de journalistes qui fouillent dans les poubelles pour s'occuper de mes costumes, demain de mes chemises et pourquoi pas de mes caleçons ?", a demandé l'ancien Premier ministre.

- "Et alors ?", s’agaçait François Fillon -

"Je ne vais pas vous répondre sur ces sujets, c'est ma vie privée, ça ne regarde personne ! J'ai parfaitement le droit de me faire offrir un costume par un ami, ce n'est pas interdit", a déclaré M. Fillon. "Le règlement de l'Assemblée concerne des cadeaux qui sont offerts à des députés dans l'exercice de leur mandat et de leurs fonctions. On a quand même encore le droit de recevoir des cadeaux dans cette société" a-t-il assuré à la radio. "Ça n'est pas exact, naturellement" a-t-il répondu quant au paiement en liquide de ces costumes, selon le Journal du Dimanche. 

François Fillon a été mis en examen mardi dans l’affaire des emplois fictifs présumés de son épouse Penelope et de deux de ses enfants. 

Suggérer une correction
Top Actu
180 000 €
Grosbliederstroff - 140 m²
Maison Grosbliederstroff
98 000 €
Longwy - 84.04 m²
Appartement Longwy
236 000 €
Illange - 150 m²
Maison Illange
345 000 €
Nancy - 210 m²
Commerce Nancy
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension