Jean-Luc Mélenchon veut étendre le régime social d’Alsace-Moselle au pays

France - 17/03/2017 10h15 - mis à jour le 17/03/2017 10h31
Lu 22 637 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Jean-Luc Mélenchon veut étendre le régime social d’Alsace-Moselle au pays
Politique
(PHOTO: Blandine Le Cain/ Creative Commons/ FLICKR)

Le candidat de la France Insoumise à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon dit vouloir étendre le régime social appliqué en Alsace et en Moselle pour l’étendre au pays. Dans les trois départements de la région, les comptes de la Sécurité sociale sont à l’équilibre. 

Jean-Luc Mélenchon a réaffirmé vendredi matin sur BFMTV et RMC sa volonté d’étendre le régime social d’Alsace et de Moselle dans le pays, saluant sa gestion à l’équilibre et le niveau de remboursement des soins et des médicaments. «Le droit social d'Alsace-Moselle est remarquable. Les comptes sociaux sont équilibrés» a-t-il souligné à la radio et à la télévision à la veille de son grand rassemblement à la Bastille prévu samedi 18 mars, un grand meeting de plein-air censé être une confirmation de sa force politique à gauche vingt-quatre heure avant le grand meeting de Benoit Hamon.

Il a salué le fait que le régime local d’Alsace-Moselle permette un «remboursement à 100%» de la prise en charge des soins (en réalité 90% contre 70% sur le reste du territoire national, NDLR). «Comment financer la santé à 100%?» s’est interrogé Jean-Luc Mélenchon ce vendredi. Il propose une «baisse du prix du médicament, l’intégration des mutuelles à la Sécu et l’interdiction des dépassements d'honoraires. Dans son programme présidentiel, le candidat de gauche propose le remboursement à 100% des soins et des médicaments. 

- Suppression du concordat d'Alsace-Moselle, au nom de la laïcité -

Dans son programme, le candidat propose aussi la suppression du concordat d'Alsace-Moselle. La mesure, qui figurait déjà à son programme en 2012 est reprise dans son projet 2017, détaillé sur le site internet avenirencommun.fr. Dans le livret thématique n°3, consacré à la laïcité, "pilier de la République une et indivisible", un paragraphe est consacré au refus des régimes dérogatoires. Le candidat de la gauche de la gauche est le seul pour l’instant à défendre la suppression du concordat d’Alsace et de Moselle. A droite, Marine Le Pen a toujours défendu le droit local tout comme Les Républicains (ex-UMP). En 2012, Nicolas Sarkozy souhaitait conserver le concordat tout comme François Hollande. Emmanuel Macron ou encore Benoit Hamon ne se sont pas encore exprimés sur la question.

«La laïcité est la condition de la liberté de conscience de chacun, de l’égalité et de la fraternité entre tous les citoyens. […] Nous proposons […] d’étendre le bénéfice de la loi de 1905 à tout le territoire de la République (abroger le Concordat d’Alsace-Moselle et les divers statuts spécifiques en vigueur dans les Outre-mer).» peut-on lire dans le programme de Jean-Luc Mélenchon publié sur son site internet. .

Suggérer une correction

1 Commentaire

Urgo
Victor U. - il y a 13 jours
Signaler un abus
Le régime de sécurité sociale d'Alsace-Moselle a été instauré durant l'annexion allemande de 1871. On ne peut pas dire qu'en France, à cette époque-là, les avancées sociales étaient de même nature. Il semblerait qu'elles étaient quasiment inexistantes. Quant au Concordat de 1801, concocté par Bonaparte premier Consul, et le Pape Pie VII, il n'a plus lieu d'exister dans une République laïque, une et indivisible. Mais, Mélenchon est avant tout un baratineur. Et ça ne lui coûte rien de balancer des "vannes" à qui veux bien l'entendre. Vivement que cette campagne se termine, et que chacun regagne sa place. Répondre
Envoyer
Top Actu
73 000 €
Laxou - 71.8 m²
Appartement Laxou
59 500 €
Vandoeuvre-lès-Nancy - 44 m²
Appartement Vandoeuvre-lès-Nancy
255 000 €
Nancy - 146 m²
Maison Nancy
57 000 €
Neuviller-sur-Moselle - 78 m²
Maison Neuviller-sur-Moselle
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension