L'alerte enlèvement levée, l'enfant de 5 ans et son père "dangereux" toujours recherchés

France - 30/03/2017 18h28
Lu 47 158 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
L'alerte enlèvement levée, l'enfant de 5 ans et son père "dangereux" toujours recherchés
Faits Divers
L'enfant de 5 ans (à droite, aux yeux floutés) et son père sont toujours activement recherchés, vendredi 30 mars 2017.

Le procureur de la République de Clermont-Ferrand a décidé de lever le dispositif national Alerte Enlèvement après le kidnapping d'un enfant de 5 ans par son père "violent" et "dangereux". Selon le ministère de l'Intérieur, l'enfant et son père sont toujours activement recherchés. 

Un communiqué du tribunal de grand instance Annecy a indiqué que le dispositif Alerte Enlèvement mis en place mercredi 29 mars à 22h30 pour retrouver l'enfant Vicente Lopez est désormais levé. Les recherches pour retrouver l'enfant de 5 ans et son père sont toujours activement recherchés et l'enquête se poursuit. 

Vicente, 5 ans et demi, 1 mètre environ, cheveux châtain courts, yeux marron, porteur de lunettes de vue, vêtu d’un haut de pyjama avec logo “CARS” et d’un caleçon bleu a été enlevé le 29 mars 2017 à Clermont-Ferrand par son père Jason Lopez, individu de type méditerranéen, yeux marron, cheveux courts noir et porteur d’une barbe courte. Ils circuleraient dans un véhicule BMW ou Mercedes de couleur noire dont l’immatriculation débuterait par les lettres VP ou VB (immatriculation nouvelle) et comportant en fin de plaque les chiffres 63 du département du Puy de Dôme. velle) et comportant en fin de plaque les chiffres 63 du département du Puy de Dôme.

Jason Lopez s’est évadé le 6 décembre dernier du centre pénitentiaire de Riom, à côté de Clermont Ferrand. Il était en cavale depuis. Les policiers ne savent donc pas où il était domicilié depuis. A la mi-journée mercredi 29 mars, il s'est présenté dans un campement de gens du voyage en périphérie de Clermont Ferrand. C'est ici qu'habitent son ex-compagne et leur fils Vicente.Il a menacé son ancienne compagne au moyen d'une arme de poing puis a embarqué son fils dans sa voiture, frappant son ex-compagne, qui lui résistait, au visage. C'est elle qui a donné l'alerte à la police. La mère de Vicente s'est exprimée au micro de BFMTV et a décrit le père de l'enfant comme "quelqu'un de malade, un psychopathe."  "Je ne sais pas s'il est capable de lui faire du mal",a-t-elle ajouté. Et de poursuivre: "Il fait ça pour se venger parce qu'il veut que je reste avec lui". "Il n'a pas le droit de faire ça (…) Qu'il ramène mon petit! (...) Il va avoir un choc (…) Il ne connaît que moi. Je suis perdu sans lui." "Ne t'inquiètes pas, ils vont faire tout pour te récupérer mon bébé", a-t-elle confié.

LIRE AUSSI. ALERTE ENLEVEMENT. Vincente, 5 ans et demi, enlevé "avec violence" par son père

- Plus de 300 témoignages, un homme "dangereux" et déjà condamné -

Plus de 300 témoignages avaient  été recueillis jeudi matin par la police judiciaire après le déclenchement la veille au soir du plan alerte enlèvement pour retrouver un garçon de cinq ans et demi à Clermont-Ferrand, selon le parquet. La plupart n'ont rien donné tandis que d'autres étaient en cours de véréfication jeudi après-midi. 

Cet enlèvement survient dans un contexte de "conflit parental très violent et qui dure depuis longtemps, concernant la garde des deux enfants du couple", a précisé le procureur de la République à Clermont-Ferrand, Eric Maillaud. Ecroué pour des "faits de violence" au centre pénitentiaire de Riom (Puy-de-Dôme), le père, âgé de 28 ans, s'est évadé début décembre 2016 en profitant d'une permission de sortie. "C'est un homme violent", a souligné le procureur.

Le dispositif Alerte Enlèvement, déclenché pour la 20e fois depuis sa crétaion, par décision du procureur de la République après concertation avec les enquêteurs, et après information du procureur général auprès de la cour d'appel et de la direction des Affaires criminelles et des Grâces du ministère de la Justice. L'alerte est lancée soit par la direction centrale de la Police judiciaire, soit par la gendarmerie nationale, soit par la préfecture de police, qui envoie le message d'alerte aux différents médias et espaces publics

Le plan «Alerte enlèvement», mis en place en France en février 2006 a été déclenché 20 fois depuis son lancement et s'est jusqu'à présent révélé efficace dans tous les cas en permettant de retrouver les enfants enlevés.   Le dispositif massif, composé d'une cinquantaine de canaux de diffusion (radios, télévisions, sites internet, panneaux de gare et d'autoroutes, panneaux d'affichage urbain, réseaux de la SNCF ou de la RATP, 22.000 bornes de la Française des Jeux) est placé sous l'autorité du procureur de la République.

Suggérer une correction
Top Actu
320 000 €
Yutz - 162.87 m²
Maison Yutz
907 €
Le Ban Saint-Martin - 85.77 m²
Appartement Le Ban Saint-Martin
120 000 €
Nancy - 51.44 m²
Appartement Nancy
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension