Macron est un "héritier" de politiques qui "préparent l'arrivée du FN", tacle Hamon

France - 18/04/2017 01h36
Lu 6 427 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Macron est un "héritier" de politiques qui "préparent l'arrivée du FN", tacle Hamon
Politique
Benoit Hamon, le candidat du PS à la présidentielle, lors d'un "stand-up" à Bordeaux, le 16 avril 2017.

Le candidat du Parti socialiste, en difficulté dans les sondages, a vivement attaqué Emmanuel Macron alors que ce dernier tenait un grand meeting à Bercy à six jours du premier tour. 

Emmanuel Macron est "le meilleur héritier" de politiques qui ont mené à l'échec et qui "disloquent le lien social", préparant ainsi "l'arrivée du Front national" au pouvoir a assuré Benoit Hamon dans une interview à Ouest France publiée lundi. "Oui, il y a de cela (...) on s’attache à vouloir défier les partis et pas les idées qui nous ont conduits à l’échec". "Le meilleur héritier de ces politiques-là, c’est Emmanuel Macron" a-t-il assuré. 

"Marine Le Pen ne l’emportera probablement pas cette fois, mais la poursuite des politiques libérales ne permet que de s’acheter un délai" pari le candidat socialiste qui est désormais crédité de 7,5 à 8% des intentions de vote au premier tour de la présidentielle. "Je ne vois ni l’avenir de la gauche ni l’avenir de la France en dehors de l’Europe" a-t-il poursuivi estimant qu'il y a de nettes différences avec Jean-Luc Mélenchon porté par une importante dynamique de campagne. "L’Europe tout entière ne s’alignera pas sur les seuls intérêts de la France. Donc, ce qu’il prépare, c’est la sortie de l’euro et de l’Europe. C’est son point de rupture avec la gauche que je représente. L’abandon de l’idéal européen serait une défaite politique" a-t-il assuré dans cet entretien alors qu'il a entamé un périple dans l'ouest de la France ces derniers jours et qu'il doit tenir un meeting à Toulouse mardi soir avant son grand rassemblement sur la Place de la Bastille mercredi soir. 

- Mise en garde contre les "candidats malhonnêtes" -

Lundi, le candidat du PS a également exclut tout second tour Fillon-Le Pen. "Je ne crois pas à un second tour droite - extrême-droite", a répondu le candidat socialiste, à qui l'on demandait sur Europe 1 pour qui il voterait en cas de duel François Fillon / Marine Le Pen le 7 mai. "Je ne voterai pas Marine Le Pen", s'est-il borné à préciser. 

Il a aussi mis en garde contre les "candidats malhonnêtes". République. "Il faut s'interroger sur ces candidats malhonnêtes, intellectuellement, ou dans leur rapport à l'argent, ce qu'ils vont devenir avec le pouvoir que donne la Ve République au président de la République", a mis en garde M. Hamon à Feugarolles (Lot-et-Garonne), au quatrième jour d'une tournée dans l'ouest et le sud-ouest de la France. Benoit Hamon a aussi appelé les électeurs de gauche notamment les indécis à ne pas se laisser "piéger par un vote utile qui serait stupide", soit pour Emmanuel Macron soit pour Jean-Luc Mélenchon. 

Suggérer une correction

0 Commentaire

Envoyer
Top Actu
830 €
Kédange-sur-Canner - 110 m²
Maison mitoyenne Kédange-sur-Canner
240 000 €
Lexy - 100 m²
Maison Lexy
55 000 €
Creutzwald
Terrain Creutzwald
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension