Attentat des Champs-Elysées: Fillon promet la "tolérance zéro" et durcit le ton

France - 21/04/2017 11h11
Lu 11 192 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Attentat des Champs-Elysées: Fillon promet la "tolérance zéro" et durcit le ton
Politique
Le candidat LR à la présidentielle, François Fillon, lors d'un meeting à Toulouse, jeudi 13 avril 2017.

Le candidat Les Républicains à la présidentielle s'est exprimé vendredi au lendemain de l'attentat des Champs-Elysées en rappelant ses mesures pour lutter contre le terrorisme. François Fillon a invité à ne pas faire d'"angélisme" indiquant que l'état d'urgence sera maintenu et "pour longtemps" alors qu'il a annulé un dernier déplacement de campagne prévu dans l'après-midi.

Après Marine Le Pen (FN) qui s'est exprimée à 10H depuis son QG de campagne, François Fillon (Les Républicains) a François Fillon a égrèné ses projets en matière de sécurité: "Je maintiendrai l'état d'urgence et le contrôle aux frontières", "je durcirai la réponse pénale", "j'augmenterai le nombre de places de prison et j'isolerai les détenus radicalisés", "il est temps d'afficher notre tolérance zéro à l'égard de l'islam radical", "toute personne coupable d'intelligence avec l'ennemi sera arrêtée jugée et condamnée" a-t-il promis.

François Fillon qui avait axé une partie de sa campagne sur la lutte contre l'islamisme radical et le terrorisme a également promis qu'il veillera à placer les fichés S "en détention dans un cadre judiciaire" sans toutefois préciser dans quel cadre alors que Nicolas Sarkozy avait proposé duant la primaire de la droite en novembre le placement de tous les fichés S radicalisés en détention administrative. "Notre réponse doit être globale et totale, de Raqqa à Paris, de Mossoul à Magnanville nous sommes en guerre. Il n'y a aucune autre alternative c'est eux ou nous. C'est un combat pour notre liberté pour nos enfants, pour la paix" a lancé M. Fillon depuis une allocution effectuée depuis son QG de campagne en présence de plusieurs élus LR et des journalistes. 

EN DIRECT. Dernier jour de campagne présidentielle secoué par un attentat sur les Champs-Elysées

Attentat des Champs-Elysées: Karim C., radicalisé et déjà condamné pour tentative de meurtre sur un policier

Fillon a invité à ne pas faire d'"angélisme" indiquant que l'état d'urgence sera maintenu et "pour longtemps".  "Nous sommes confrontés à un totalitarisme islamique. (...) Il faut nous réarmer sur les plans militaire, idéologique, et culturel. (...) Nous devons opposer un mur intellectuel et moral", a-t-il ajouté. Le candidat LR a poursuivi son propos, affirmant qu'il renforcerait le contrôle aux frontières, et renégocierait les traités de Schengen. "La justice doit être implacable vis-à-vis des individus dangereux" a-t-il assuré. 

- L'état d'urgence sera maintenu et "pour longtemps" -

Le candidat LR a annulé un déplacement prévu à Chamonix vendredi pour consacrer sa dernière journée de campagne aux questions de lutte contre le terrorisme alors qu'un sondage publié ce vendredi, dernier jour de la campagne officielle le crédite de 19% des intentions de vote. Selon ce sondage Ipsos-Steria pour France Télévisions et Radio France, le candidat de la droite est toujours donné éliminé dès le premier tour et à égalité avec Jean-Luc Mélenchon. Le sondage a toutefois été réalisé avant l'attentat des Champs-Elysées. 

"Ma politique étrangère sera centrée sur la destruction de l'Etat islamique car c'est lui qui nous menace directement"  a également assuré le candidat à la présidentielle alors que son concurrent Emmanuel Macron doit s'exprimer à 12H15 après avoir annulé ses deux derniers meetings de campagne prévus à Rouen et Arras ce vendredi. 

Suggérer une correction

0 Commentaire

Envoyer
Top Actu
197 000 €
Grosbliederstroff - 140 m²
Maison Grosbliederstroff
492 €
Pont-à-Mousson - 73 m²
Appartement Pont-à-Mousson
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension