Le téléphone portable pourrait être autorisé en prison "sous conditions"

France - 18/07/2014 14h02
Lu 1 049 fois -   La Rédaction
Le téléphone portable pourrait être autorisé en prison "sous conditions"
Société
Les prisons de d'Epinal, Toul, Bar-le-Duc, Nancy-Maxéville et Metz ainsi que la plupart des établissements pénitenciers de France étaient bloqués mardi matin. PHOTO : ILLUSTRATION/ LORACTU.fr

Selon le contrôleur général des lieux de privation de liberté, l'autorisation, sous conditions, du téléphone mobile pourrait faciliter la sortie de prison. La question fait polémique et provoque la colère des syndicats des personnels pénitenciers.

 

«L'isolement des détenus est une question éminemment importante, le maintien des liens familiaux est l'une des conditions de la prévention de la récidive» a assuré sur France Inter la nouvelle contrôleuse générale des prisons et ex-maire (PS) de Reims. «Je pense que cela peut être utilisé, sous réserve, bien sûr, qu'un certain nombre de numéros (seulement) soient utilisés», afin de favoriser «le maintien des liens familiaux». Et d'ajouter, au sujet des saisies massives de téléphones portables en milieu carcéral: «Cela (prouve) bien que l'interdiction ne (sert) pas à grand-chose» a poursuivi Adeline Hazan.

 

«La question d'utilisation des téléphones portables est une question qui est posée donc je reprendrai ce débat avec un certain nombre de contrôles, de bémols» assure la chef des prisons Françaises. «C'est ça qu'il faut, je pense, avoir en ligne de mire, c'est faire en sorte que les détenus ne coupent pas les ponts avec leur environnement de façon à préparer dans les meilleures conditions leur sortie et donc de prévenir les risques de récidive».

 

Les syndicats vent debout contre le mobile

 

Les syndicats de surveillant de prisons ne sont pas très motivés pour autorisés les détenus à passer des coups de téléphone ou envoyer des SMS. «C'est un comportement étrange de considérer que, puisque interdire les téléphones portables est difficile, mieux vaut les autoriser», affirme Jimmy Delliste, secrétaire général du SNP-FO-Direction. «La difficulté technique voire son impossibilité. On ne sait pas brider les téléphones mobiles sur quelques numéros. Et si c'était le cas, on ne ferait que démultiplier le trafic de cartes SIM bien plus faciles à dissimuler et qui existe déjà» poursuit le responsable syndical.

 

«Plutôt que de relancer la polémique sur ce sujet, le nouveau contrôleur ferait mieux de s'intéresser aux vrais enjeux de la pénitentiaire, comme l'émergence d'établissements spécialisés à taille humaine par exemple que nous réclamons», s’agace Jean-François Forget, secrétaire général de l'Ufap-Unsa. Le syndicat FO-pénitentiaire s’oppose également à l’utilisation des téléphones en prison.

 


 

Suggérer une correction

0 Commentaire

Envoyer
Top Actu
299 000 €
Saint-Privat-la-Montagne - 350 m²
Maison Saint-Privat-la-Montagne
279 000 €
Boulay-Moselle - 185 m²
Maison Boulay-Moselle
258 000 €
Nancy - 100 m²
Appartement Nancy
246 900 €
Villing - 132 m²
Maison Villing
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension