A Metz, Thomas Scuderi déjà candidat pour les municipales de 2020

Metz - 21/06/2016 11h51
Lu 9 871 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
A Metz, Thomas Scuderi déjà candidat pour les municipales de 2020
Politique
Thomas Scuderi a affiché, à quatre ans des prochaines municipales, son ambition de devenir maire de Metz. (PHOTO: FACEBOOK/ DR)

L’adjoint (PS) à la mairie de Metz a annoncé officiellement lundi sa candidature aux prochaines municipales. Selon lui, la gauche devrait organiser des primaires internes pour désigner le meilleur candidat qui pourrait succéder à Dominique Gros qui exerce son second mandat. 

L’un des adjoints de Dominique Gros qui a dirigé la communication de la première campagne du maire de Metz en 2008 fait un pas de plus vers les municipales de 2020, dans quatre ans. Thomas Scuderi a clairement fait acte de candidature lundi dans une interview diffusée par la radio locale Direct FM. En juillet dernier, il disait déjà dans la presse vouloir devenir maire de Metz. C’est le premier acte de candidature officiel en vue des prochaines municipales.

«Oui, j’ai envie d’y aller. Oui, j’ai envie de proposer un autre modèle de gouvernance. Oui j’ai envie qu’on réinvente les choses ensemble» a-t-il assuré à la radio. «Normalement, Dominique Gros ne devrait pas repartir, c’est ce qu’il avait évoqué […] je serai sur les rails et je suis défenseur de l’idée d’une grande primaire ouverte, donc je serai candidat à cette primaire» a poursuivi l’adjoint chargé de la citoyenneté, de la démocratie participative et de la coordination des adjoints de quartier. M. Gros (73 ans) avait en effet indiqué qu’il ne briguerait pas un troisième mandat en 2020 préférant laisser place à la nouvelle génération.

Le jeune élu qui a toujours été engagé à gauche rejoint très tôt le monde associatif avant de s’engager en politique. Initiateur notamment de Metz Plage, il milite aussi ouvertement en faveur des droits pour les personnes LGBT (Lesbiennes, gays, bis et transsexuels), du droit de mourir dans la dignité ou encore défenseur du bien-être animal. M. Scuderi qui s’est rapidement imposé dans l’entourage de Dominique Gros dès la première campagne de 2008 en s’occupant de la communication a d’abord été adjoint à la jeunesse lors du premier mandat. Très visible dans les médias locaux et grand utilisateur des réseaux sociaux, il a souvent été épinglé par l’opposition pour sa forte exposition. Plus discret durant la seconde campagne de 2014, il a ensuite hérité du portefeuille de la citoyenneté et de la démocratie participative.

- Vers une primaire à gauche -

L’adjoint qui est l'un des premiers élus de la majorité PS-ELLV-PC à faire acte de candidature s’engage dans une bataille de succession saignante qui a déjà débuté en coulisses. Parmi les noms cité régulièrement pour porter les couleurs de la gauche en 2020, la liste est déjà bien longue : Aurélie Filippetti (députée de Moselle et ex-ministre de la Culture, conseillère municipale), Thierry Jean (économe), Hacène Lekadir (Culture), Richard Lioger (urbanisme) entres autres. Ce dernier, homme de confiance de M. Gros qui dirige plusieurs grands projets dans la ville (centre des congrès, quartier de l’amphithéâtre...) a aussi fait part de ses intentions. 

En 2014, la gauche avait regagné la ville de peu malgré une vague bleue nationale. Dominique Gros, avait recueilli 43,22% des suffrages, contre 41,14% pour Marie-Jo Zimmerman (Les Républicains, ex-UMP) et 15,63% pour la candidate du Front national, Françoise Grolet. La droite avait 700 voix de retard, avait payé une union de façade et avait été dépassé sur sa droite par la candidate du FN qui avait réalisé un score historique au premier tour. Mme Zimmermann avait d’ailleurs déposé un recoure provoquant une scission de son groupe au conseil municipal. 

Suggérer une correction

0 Commentaire

Envoyer
Top Actu
89 000 €
Nilvange - 85 m²
Appartement Nilvange
35 012 €
Dabo - 1500 m²
Terrain Dabo
275 000 €
Montigny-lès-Metz - 105 m²
Maison Montigny-lès-Metz
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension