Double meurtre de Montigny-lès-Metz: Henri Leclaire n'est pas renvoyé aux assises

Metz - 07/07/2016 10h20
Lu 7 600 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Double meurtre de Montigny-lès-Metz:  Henri Leclaire n'est pas renvoyé aux assises
Société
Henri Leclaire qui avait avoué les meurtres de Montigny-lès-Metz (Moselle) avant de démentir ses propos est de nouveau au centre de l'affaire. Francis Heaulme va-t-il être mis hors de cause ?

Henri Leclaire n'est finalement pas renvoyé devant la cour d'assises de Moselle dans l'affaire du double meurtre de Montigny-lès-Metz, où le tueur en série Francis Heaulme se retrouvera donc seul dans le box des accusés. 

Henri Leclaire n'est finalement pas renvoyé devant la cour d'assises de Moselle dans l'affaire du double meurtre de Montigny-lès-Metz, où le tueur en série Francis Heaulme se retrouvera donc seul dans le box des accusés, ont annoncé jeudi plusieurs avocats.

Saisie en appel, la chambre d'instruction a renoncé à renvoyer devant les assises l'ex-manutentionnaire de 67 ans, dont le nom n'a cessé de refaire surface dans le dossier du meurtre de deux petits garçons en 1986 à Montigny-lès-Metz. C'est "la fin d'un long calvaire", a commenté son avocat, Me Thomas Hellenbrand.

Cet homme de 67 ans, petit, le verbe et le cheveu rare, en a "ras le bol" d'être mis en cause dans cette affaire, explique son avocat, Me Thomas Hellenbrand. Il avait été le premier à avouer en 1986 le meurtre des deux garçons, morts le crâne enfoncé à coups de pierre sur un talus SNCF sur lequel ils jouaient à Montigny-lès-Metz, mais s'était rapidement rétracté.

Les enquêteurs l'avaient blanchi, relevant des inexactitudes dans ses déclarations. Une reconstitution avait aussi penché en sa faveur, les policiers estimant que sa corpulence l'empêchait de monter le talus. Quelques mois plus tard, un adolescent de 16 ans, Patrick Dils, était arrêté, puis condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. Premier mineur à écoper d'une telle peine, il fut, en 2001, l'un des rares détenus français à bénéficier d'une procédure de révision, qui aboutit à son acquittement.

- Francis Heaulme sera seul dans le box des accusés -

La présence de Francis Heaulme à proximité du lieu du crime lors des faits, avait été un élément clef de cet acquittement. Mais le "routard du crime" -qui n'a jamais avoué le double-meurtre- a mis en cause Henri Leclaire, qu'il a, dit-il, vu, ensanglanté, le jour du double meurtre.

Ces accusations ne suffisent pas pour incriminer M. Leclaire qui bénéficie d'un non-lieu, et Francis Heaulme comparaît finalement seul, le 31 mars 2014, devant les assises de la Moselle. Mais le procès est ajourné dès le deuxième jour d'audience, après des témoignages de dernière minute incriminant à nouveau Henri Leclaire.

Il y a celui d'une femme devant laquelle il aurait évoqué l'affaire de Montigny après lui avoir livré ses courses, expliquant avoir "attrapé" les enfants, mais pas les avoir tués. Et le récit d'un cheminot, qui s'est souvenu avoir vu un homme "ressemblant à 90%" à M. Leclaire, les vêtements ensanglantés, le jour du double meurtre.

(Avec AFP)

Suggérer une correction

0 Commentaire

Envoyer
Top Actu
84 000 €
Viviers-sur-Chiers
Terrain Viviers-sur-Chiers
650 000 €
Beuveille - 275 m²
Maison Beuveille
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension