Euro-2016. En Lorraine et au Luxembourg, la joie immense de la communauté portugaise

Metz - 11/07/2016 11h12
Lu 15 035 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Euro-2016. En Lorraine et au Luxembourg, la joie immense de la communauté portugaise
Sports
Dimanche, 10 juillet 2016. Des supporters du Portugal fêtent la victoire de leur équipe dans une rue de Nancy (Meurthe-et-Moselle). (PHOTO: LORACTU.fr)

Des centaines de supporters du Portugal ont explosé de joie dimanche soir dans les rues des grandes villes de la région. Au Luxembourg, où la communauté portugaise est importante, la capitale a été rythmée au son des klaxons et des trompettes une partie de la nuit.

Les supporters étaient discrets dans les bars et les rues dans villes de la région, préférant rester chez eux devant leur télévision. Il a fallu attendre la 109ème minute du second temps additionnel et le but libérateur d’Eder pour entendre les premiers cris de joie au milieu des visages marqués et fatigués des Français. A Nancy ou Metz, en passant par Thionville et Sarreguemines, les supporters sont rapidement rentrés chez eux, le regard vide. Quelques larmes, des câlins entre supporters pour se consoler et un silence assourdissant dans les rues.

Dans la foule des milliers de supporters pressés d’aller se coucher pour oublier une défaite quelques visages souriants. De rares supporters portugais se sont réunis Place Stanislas peu avant 1H flanqués de drapeaux et de maillots Ronaldo, idole de l’équipe portugaise et qui a vécu un match fou où il a dû sortir – non sans mal – sur blessure. Dans les rues, des voitures klaxonnent, des drapeaux rouges et verts flottent dans une nuit estivale que les portugais n’oublieront jamais. Le Portugal vient de remporter son premier titre européen. Les doubles-nationaux sont déchirés. Anaëlle, drapeau français dessiné sur la joue gauche et drapeau portugais sur la droite est heureuse. «Si la France gagne, je fais la fête, si la Portugal l’emporte aussi» disait-elle avant le début de la rencontre. A la fin, sentant que le match est plié, les larmes coulent sur ses drapeaux maquillés sur son visage. Son compagnon qui est Français est en larmes. Mais pas pour les mêmes raisons. Griezmann, Loris et Deschamps ont donné le meilleur mais pas jusqu’à pouvoir porter la coupe.

Quelques incidents ont éclaté à Nancy sur la Place Stanislas dans la nuit, évacuée par les gaz lacrymogènes des CRS. Des supporters Français, rancuniers après la défaite ont scandé de nombreux slogans racistes visant les portugais. Jets de bouteilles et menaces physiques ont gâché la fête d’une poignée de supporters portugais. Un supporter français violent a été interpellé. A Metz, des insultes racistes ont également été entendues scandées par des supporters ivres et peu fair-play. La Place d’Armes a été fermée une partie de la nuit pour éviter de possibles affrontements.

- Le Luxembourg avait des airs de Porto -

Au Luxembourg, où la communauté portugaise résidente est importante, la joie était immense. Les rues de la capitale a pris des airs de Porto. Des milliers de supporters ont fait la fête dans une ambiance apaisée. La foule de la fan zone installée par la ville a dépassé son record de fréquentation pour cette finale. Le premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel a assisté au match parmi le public et a salué, en portugais sur els réseaux sociaux, la victoire de l’équipe nationale du Portugal

«J’ai vibré pendant tout le match pour mon équipe, je suis vraiment heureuse», s'enthousiasme Francesca. «Après notre défaite en 2004, c’est une renaissance», crie André, selon L’Essentiel qui rapporte des images de scènes de liesses dans les rues de Luxembourg-ville. Le quotidien gratuit a d’ailleurs titré ce lundi matin «Le Portugal sur le toit de l’Europe». Pour Le Wort, journal de référence au Luxembourg qui a aussi une édition print et on-line en portugais, le Portugal «va au paradis». Le journal Le Quotidien (francophone) affiche aussi en Une la victoire portugaise avec un titre dans la langue du pays. «Campeões» (champion) titre le quotidien.

Selon Le Wort, un homme armé d’un couteau a été arrêté à l’entrée de la fan-zone  installée au champ du Glacis à Luxembourg-ville lors des fouilles systématiques. 

Suggérer une correction
Top Actu
162 000 €
Nancy - 85 m²
Maison Nancy
167 000 €
Nancy - 85 m²
Maison Nancy
169 000 €
Nancy - 91 m²
Maison Nancy
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension