La justice dit oui à la construction de Kinépolis Waves à Metz

Metz - 16/12/2016 10h49
Lu 49 316 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
La justice dit oui à la construction de Kinépolis Waves à Metz
Culture
L'allée centrale du centre commercial Waves situé aux portes de Metz (Moselle) ouvert début novembre 2014. PHOTO : COMPAGNIE DE PHALSBOURG

Le tribunal administratif de Nancy (Meurthe-et-Moselle) a rejeté le recours porté par deux associations qui s’opposaient à la construction d’un cinéma Kinépolis au sud de Metz, aux côtés du gigantesque centre commercial Waves. 

La justice a donné son feu vert à la construction d’un cinéma Kinépolis au sud de l’agglomération de Metz dans la ZAC d’Augny Actisud. Le groupe belge pourra bien construire un multiplexe de six salles (892 places) juste à côté du centre commercial Waves qui a ouvert en 2014. Le tribunal administratif de Nancy a rejeté le recours déposé par deux associations, l’une portée par un entrepreneur qui détient plusieurs actifs immobiliers dans la zone de loisirs de Saint-Julien-lès-Metz et la seconde par un cinéma indépendant voisin, celui d’Ars-sur-Moselle.

En 2011, la Commission d’aménagement commercial départemental de Moselle avait rejeté le projet de Kinépolis pointant la faiblesse de l’accès routier et de transports en commun jusqu’à la zone commerciale. Elle estimait aussi que ce nouveau complexe allait concurrencer les petits concurrents locaux. Le cinéma d’Ars-sur-Moselle distant de quelques kilomètres enregistre péniblement 15 000 entrées par an quand le futur Kinépolis de Waves en attend 315 000 chaque année. Un grand écart qui risque d’aspirer le site indépendant.

- Monopole de Kinépolis -

L’entrepreneur Francis Michel (Manulor) qui a beaucoup misé sur la zone de loisirs située au nord de l’agglomération, à Saint-Julien-lès-Metz, voit d’un très mauvais œil la dynamique enclenchée au sud sans compter le futur Kinépolis qui doit ouvrir au centre-ville à côté du futur centre Muse. Il était l’un des artisan du combat mené contre le géant belge du cinéma qui a pourtant largement contribué au succès de ses affaires dans la zone de Saint-Julien.

Les opposants à Kinépolis peuvent encore saisir le Conseil d’Etat pour une dernière tentative d’empêchement mais la piste semble pour l’instant abandonnée.   La voie semble donc dégagée pour le groupe qui aura ainsi le monopole de l’offre de cinéma à Metz. Outre son site historique de Saint-Julien, il entend construire deux autres multiplexes à Waves et à Muse. Il exploite aussi désormais le Palace au centre-ville qui doit faire l’objet d’une rénovation de 2 millions d’euros et porter l’enseigne étoilée du groupe.

Suggérer une correction

0 Commentaire

Envoyer
Top Actu
153 000 €
Hellimer - 160 m²
Maison Hellimer
219 500 €
Velaine-en-Haye - 113 m²
Maison Velaine-en-Haye
219 000 €
Briey - 130 m²
Maison Briey
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension