Agression homophobe dans une rue de Metz: deux suspects gardés à vue

Metz - 04/01/2017 10h51
Lu 25 595 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Agression homophobe dans une rue de Metz: deux suspects gardés à vue
Faits Divers
Le bar-discothèque "LEndroit" à Metz (Moselle), fréquenté par la communauté homosexuelle. (PHOTO: GOOGLE STREET VIEW/ LORACTU.fr)

Quatre personnes ont été interpellées et deux maintenues en garde-à-vue, suspectées d’être mêlées à l’agression d’un couple d’hommes dans une rue de Metz (Moselle). Un individu est encore activement recherché dans le cadre de l’enquête.

La police de Metz a procédé à l’interpellation de quatre jeunes individus, soupçonnés d’avoir sauvagement tabassé un couple d’homme le 17 décembre dernier à la sortie d’une boîte de nuit gay de la ville. Deux suspects ont été remis en liberté tandis qu’un homme de 23 ans et un autre de 24 ans sont en garde-à-vue depuis mardi dans les locaux de la sûreté départementale de la Moselle. Ces deux individus auraient participé à l’agression de ces deux hommes même s’ils donnent une version différente, selon une source policière.

Le parquet de Metz s’apprête à ouvrir une information judiciaire, entraînant la probable mise en examen des deux suspects originaires de la région. Un autre individu est aussi activement recherché. 

Deux hommes avaient été agressés aux cris de «on va casser du pédé» et «on va en trouver d’autres». Jean Toniolo et Christophe Trépaut avaient transporté à l’hôpital de Mercy avant de déposer plainte. Jean Toniolo, adjoint au maire d’Homé- court, et son ami Christophe Trépaut se sont vus délivrer des certificats médicaux faisant état de 6 et 15 jours d’Incapacité temporaire de travail (ITT).

"L'émotion et la colère dominent ce matin face à ces agressions homophobes! L'association Couleurs Gaies se mobilisera rapidement pour dénoncer ces actes odieux et soutenir les victimes" avait réagit l’association LGBT sur les réseaux sociaux au lendemain de l’agression homophobe de Metz. La ville de Metz "continuera à soutenir les actions de prévention et à lutter contre l’homophobie aux côtés des acteurs associatifs" avait assuré le maire, faisant part de son "indignation" face à l’agression homophobe, avait écrit Dominique Gros, maire (PS) de la ville. 

Suggérer une correction

0 Commentaire

Envoyer
Top Actu
153 000 €
Hellimer - 160 m²
Maison Hellimer
219 500 €
Velaine-en-Haye - 113 m²
Maison Velaine-en-Haye
219 000 €
Briey - 130 m²
Maison Briey
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension