A Metz, Bruno Le Roux commence à tailler son costume de ministre de l'Intérieur

Metz - 05/01/2017 08h16 - mis à jour le 05/01/2017 12h10
Lu 7 595 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
A Metz, Bruno Le Roux commence à tailler son costume de ministre de l'Intérieur
Politique
Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux dans la salle de contrôle de la Préfecture de la zone de défense Est. (PHOTO: NZ/ LORACTU.fr)

Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur a rencontré de nombreuses forces de sécurité à Metz (Moselle) un mois quasi jour pour jour après sa nomination à la Place Beauvau. De quoi se "tailler" un costume de ministre alors que la période des fêtes de fin d'années a été particulièrement chargée en raison du risque terroriste. 

Le nouveau ministre de l'Intérieur a loué le bilan de ses quelques semaines d'activité à la tête de la Place Beauvau, alors qu'il a déjà été vivement  critiqué par l'opposition. Entre sa communication contestée après la nuit de la Saint-Sylvestre et la cavale polémique du terroriste de Berlin passé  par la France, Bruno Le Roux arrivé par surprise à la tête de l'un des plus stratégiques ministères a déjà eu le temps de prendre des coups. Le ministre multiplie également les déplacements à la rencontre des policiers, pompiers, gendarmes et militaires pour "se tailler un costume" de premier flic de France, assure son équipe. Loin des considérations qui agitent la gauche avec une primaire qui s'annonce compliquée, M. Le Roux veut arpenter le terrain pour montrer  qu'il est désormais éloigné des logiques d'appareil qu'il a bien connu comme président du groupe PS à l'Assemblée nationale. 

M. Le Roux a d'abord rencontré les principaux cadres de la sécurité intérieure et de la défense de la zone Grand-Est à la caserne Riberpray de Metz puis a enchainé avec une démonstration de déminage de colis suspect. "Le nombre d'intervention des démineurs explose" relève-t-on à la Préfecture de la zone de défense Est. Devant une valise qui est neutralisée grâce à l'intervention d'un robot, le ministre a salué l'action des démineurs qui tiennent à leur anonymat. "Ils risquent leur vie" rappelle-t-on dans l'entourage de M. Le Roux.

Si aucune annonce n'a marqué ce déplacement qui fait partie des trois à quatre calés chaque semaine - Bruno Le Roux a surtout vanté son bilan sécuritaire. Attaqué par la droite et le Front national pour avoir "bidonné" les chiffres des voitures brûlées de la Saint-Sylvestre, M. Le Roux a répliqué à son opposition. "Le premier indicateur qui avait été donné n’était pas l’indicateur global. C’est bien entendu celui-là qu’il faut regarder" assure-t-il, "même quand on regarde cet indicateur global, il est inférieur au nombre de voitures brûlées dénombrées quand ils étaient aux responsabilités (…) il y a 6, 7 ou 8 ans" répond le ministre en visant la droite. "La mission à l’époque était de défendre le territoire face à la faible délinquance. Cette fois, le 31 décembre, il a fallu dans toutes les missions être présent pour défendre le pays contre la délinquance mais aussi le risque terroriste, mobiliser les moyens de la sécurité routière et faire face aux flux migratoires".

- "Fausse polémique" après les attaques de la droite et du FN sur le bilan des voitures brûlées -

Pour lui, c’est une "fausse polémique" lancée par la droite et le FN. "Ils n’avaient pas de quoi être fiers des résultats en matière de voitures brûlées il y a 8 ou 9 ans. Là, compte tenu de la façon dont s’est passée la nuit de la Saint-Sylvestre, l’opposition n’a aucun motif de critique" a rejeté M. Le Roux. "C’est une fausse polémique car chacun attendait le lendemain matin que les Français aient pu passer une Saint-Sylvestre en toute sécurité tout en s’amusant". "Il y a-t-il eu trop de voitures brûlées ? Oui. A partir du moment où il y a une voiture brûlée c’est un fait inacceptable" a répété le ministre de l’Intérieur.

Le ministre de l'Intérieur devant une valise qui a explosé après une démonstration d'opération de déminage. (PHOTO: LORACTU.fr)

Présent sur tous les fronts – sécurité routière, risque terroriste, immigration, délinquance, M. Le Roux se tient à distance de la campagne de la primaire de la gauche. Pour le moment, il ne souhaite pas s’afficher avec Manuel Valls, candidat qu’il soutient officiellement depuis son entrée en campagne début décembre. "J’ai dit mon soutien à Manuel Valls, je l’ai dit avant mon arrivée au ministère de l’Intérieur (…) on m’a demandé si à mon arrivée je continuais à lui garantir mon soutien. Bien sûr. Ma responsabilité ce n’est pas de faire campagne dans la primaire. On ne me trouvera dans aucune réunion publique de la primaire, dans aucun propos de la primaire (…) mon travail c’est de préparer l’avenir du pays. Je dois par exemple préparer les prochaines élections pour qu’elles se déroulent bien" a rappelé Bruno Le Roux.

- Saluer le travail des sapeurs-pompiers -

Le ministre a également rencontré les sapeurs-pompiers volontaires et professionnels du département. Louant là aussi le bilan du gouvernement sur la reconnaissance de l’engagement des acteurs de la sécurité civile et de la valorisation du travail des pompiers, il a salué l’action des forces de sécurité. "Vous êtes l’un des visages de la République. Un visage admiré, respecté des Français. Par votre action, par votre sens de la solidarité et du service public, par votre goût de l’effort collectif et du dépassement de soi au service de l’intérêt général, vous incarnez les valeurs fondamentales, le socle sur lequel repose la République : la liberté, l’égalité et la fraternité" a lancé le ministre à l’assistance réuni au Service départemental d’incendie et de secours (Sdis)

Le soir de la Saint-Sylvestre le ministère a enregistré 32 agressions et incivilités contre les secours, des actes "intolérables, inqualifiables" qui " devront être sévèrement punis" a répété Bruno Le Roux qui, jour après jour en cinq mois, doit désormais se tailler un costume de ministre de l’Intérieur ferme et intransigeant. 

Suggérer une correction
Top Actu
210 100 €
Gérardmer - 150 m²
Maison Gérardmer
159 000 €
Novéant-sur-Moselle - 90 m²
Maison Novéant-sur-Moselle
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension