Jean-Luc Mélenchon propose la suppression du concordat d’Alsace-Moselle

Metz - 16/02/2017 10h47
Lu 42 221 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Jean-Luc Mélenchon propose la suppression du concordat d’Alsace-Moselle
Politique
(PHOTO: Blandine Le Cain/ Creative Commons/ FLICKR)

Le candidat de la France insoumise à la présidentielle maintient sa proposition de supprimer le concordat d’Alsace-Moselle déjà défendue en 2012. Une idée qu’il défend seul dans la course présidentielle alors qu’il tenait mercredi soir un grand meeting à Strasbourg (Bas-Rhin).

Dans le cadre de sa rubrique "une mesure à la loupe", le quotidien Libération s’est penché sur cette proposition et détaille l'origine de cette exception régionale permettant, notamment, de faire salarier les prêtres, pasteurs et rabbins par l'Etat. Un dispositif connu de tous en Alsace et en Moselle mais qui est encore peu comprise par les Français des autres régions.

La mesure, qui figurait déjà à son programme en 2012 est reprise dans son projet 2017, détaillé sur le site internet avenirencommun.fr. Dans le livret thématique n°3, consacré à la laïcité, "pilier de la République une et indivisible", un paragraphe est consacré au refus des régimes dérogatoires. Le candidat de la gauche de la gauche est le seul pour l’instant à défendre la suppression du concordat d’Alsace et de Moselle. A droite, Marine Le Pen a toujours défendu le droit local tout comme Les Républicains (ex-UMP). En 2012, Nicolas Sarkozy souhaitait conserver le concordat tout comme François Hollande. Emmanuel Macron ou encore Benoit Hamon ne se sont pas encore exprimés sur la question.

«La laïcité est la condition de la liberté de conscience de chacun, de l’égalité et de la fraternité entre tous les citoyens. […] Nous proposons […] d’étendre le bénéfice de la loi de 1905 à tout le territoire de la République (abroger le Concordat d’Alsace-Moselle et les divers statuts spécifiques en vigueur dans les Outre-mer).» peut-on lire dans le programme de Jean-Luc Mélenchon publié sur son site internet. .

 

En meeting à Strasbourg, Mélenchon tend sa main au candidat PS

Mercredi soir lors d’un meeting à Strasbourg en Alsace où s’applique le droit local, le candidat n’est pas revenu sur cette décision. Il a tendu la main au candidat PS Benoit Hamon. "Jusqu'à dimanche je suis occupé (...) Je propose un rendez vous la semaine prochaine soit vendredi, soit samedi, soit dimanche. C'est moi qui propose", a-t-il lancé devant quelque 2.500 sympathisants réunis dans la salle du Palais de la musique et des congrès de Strasbourg.

"Tous ont dit qu'ils présenteraient leur candidature. Mais quand bien même il faudrait une (candidature unique), laquelle? La mienne", a-t-il lancé.

Revendiquant mercredi soir plus de 248.000 "soutiens citoyens" inscrits sur son site de campagne jlm2017.fr il s'est dit "prêt à faire confiance". "Mais pas question de dire on va renégocier le Traité européen, on va arrêter le nucléaire et finalement ne rien faire du tout", a-t-il averti
M. Mélenchon a adressé une main tendue aux électeurs socialistes et écologistes, dans l'hypothèse d'une qualification au 2e tour de la présidentielle 2017. "A la fin, ne doutez pas une seconde, si je suis au 2e tour, tous ceux qui veulent participer au grand œuvre seront les bienvenus, mais sur la base du programme triomphant" du mouvement de la France insoumise.

Outre la critique d’instaurer la majorité pénale à 16 ans proposée par François Fillon mercredi, M. Mélenchon a critiqué Marine Le Pen donné en tête au premier tour. "On ne peut pas la croire (...) Ce qu'elle dit en général c'est faux" a-t-il lancé. 

Dans le sondage quotidien Ifop pour Paris Matche-iTELE et Sud Radio, Jean-Luc Mélenchon progresse et ne recule pas en intention de vote alors que son adversaire PS baisse depuis son entrée en campagne présidentielle. Le candidat de la France Insoumise est désormais crédité de 11,5% et M. Hamon de 14%. 

Suggérer une correction

3Commentaires

Julien Lecrubier
Julien L. - il y a 10 jours
Signaler un abus
merci d'entretenir la campagne de diabolisation de Mélenchon en entretenant et diffusant des information fausses et/ou partielles. Mélenchon ne remet pas en cause le droit local mais seulement le concordat. Il serait temps que les journalistes fassent leur travail d'information et de précision et non pas des tentatives pour dénigrer un candidat Répondre
Urgo
Victor U. - il y a 10 jours
Signaler un abus
Je suis tout à fait d'accord avec Mélenchon sur le sujet. La République Française ne doit faire aucune exception quant à l'égalité de traitement de ses citoyens. Le Concordat de 1801(concoctée par Bonaparte et le Pape Pie VII) est une aberration qu'il convient de supprimer, et que la loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de l'Etat devienne effective dans les départements de Moselle, du Haut-Rhin et du Bas-Rhin. Répondre
Voir les commentaires suivants
Envoyer
Top Actu
163 000 €
Nancy - 83 m²
Appartement Nancy
349 000 €
Cattenom - 175 m²
Maison Cattenom
349 000 €
Mondorff - 175 m²
Maison Mondorff
234 000 €
Thionville - 111 m²
Maison Thionville
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension