Acquitté pour le meurtre présumé de sa petite-amie: le parquet de Metz fait appel

Metz - 14/03/2017 14h38
Lu 21 792 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Acquitté pour le meurtre présumé de sa petite-amie: le parquet de Metz fait appel
Faits Divers

Le parquet de Metz (Moselle) va faire appel après l’acquittement du meurtrier présumé d’une jeune femme de 20 ans à Oeting il y a trois ans. La Cour d’assises a acquitté son petit-ami qui était accusé de l’avoir tué par dépit amoureux mais le ministère public voulait sa condamnation. 

Le ministère public a fait appel de l’acquittement de Jean Birze, 21 ans, qui était accusé d’un meurtre de sa petite amie, Morgane et âgée de 20 ans. Le jeune homme sera rejugé par la cour d’assises de Nancy dans quelques mois conformément aux demandes du parquet qui avait requis 20 ans de réclusion criminelle contre lui, persuadé qu’il avait tué sa petite-amie par balle, rejetant le scénario du suicide ou de l’accident par arme à feu. La Cour d’assises de Moselle, dans l’incertitude, avait acquitté le prévenu qui avait toutefois été condamné pour détention d’armes.

Les deux jeunes en présence d’amis avaient passé une soirée festive «sans accrocs» - en septembre 2014 sur un parking à l’arrière de l’église du village d’Oeting (Moselle), près de Forbach. Une soirée qui se serait terminée vers 4h dans la nuit du 20 septembre. Ensuite, Morgane aurait rejoint le domicile de son meurtrier présumé chez qui elle devait y passer la nuit. Le coup de feu aurait été tiré vers 6h dans des circonstances  qui sont restées floues durant le procès et qui n’ont jamais été clairement établies pendant l’instruction ouverte par le parquet de Metz.

LIRE AUSSI. Moselle: soupçonné du meurtre de sa petite-amie, un jeune homme acquitté par la cour d’Assises

- Soulageemnt des proches de Morgan -

Durant le procès qui a duré une semaine devant la Cour d’assises de la Moselle à Metz, Jean Birze a continué à nier le meurtre de Morgane parlant d’un malheureux accident. Selon lui, sa petite-amie aurait voulu se suicider avec une arme à feu et – en tentant de l’en empêcher – le coup de feu serait parti à bout portant en pleine poitrine. Pendant toute la durée du procès, Jean Birze a maintenu qu'il n'avait pas appuyé sur la détente. 

Dans le doute et en l’absence de preuves contre l’accusé, la justice a décidé d’acquitter le jeune homme. La cour a pourtant annoncé ne pas avoir été convaincue par la version de Jean Birze. Mais le doute a profité à l'accusé. «Les éléments objectifs sont clairs: c’est un meurtre. Le tir à bout touchant est une exécution» a assuré l’avocat des parties civiles qui s’est battu pour faire condamner le jeune homme. L’expert balistique a assuré durant le procès que Morgane Lorang tenait l’arme par le canon et le barillet avant un tir qui a été effectué à bout touchant en plein cœur. L’avocat de l’accusé a défendu le fait qu’aucun élément matériel ou aucun témoignage ne rapporte le tir mortel réalisé par l’accusé.

Le jeune homme de 21 ans a été acquitté mais a toutefois été condamné à dix mois de prison ferme. Une peine qu’il n’effectuera pas en raison de sa détention provisoire de deux ans et demi après sa mise en examen pour l’homicide présumé de sa petite amie.

L'avocat de la famille de Morgan a évoqué le "soulagement" de ses parents après l'appel du parquet. 

Suggérer une correction
Top Actu
79 000 €
Moyeuvre-Grande - 116 m²
Appartement Moyeuvre-Grande
450 €
Amnéville - 65 m²
Appartement Amnéville
89 000 €
Mont-Saint-Martin - 56 m²
Maison Mont-Saint-Martin
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension