Pour Marine Le Pen, le gouvernement est "dépassé, ahuri, tétanisé" par le terrorisme

Metz - 18/03/2017 18h47
Lu 25 663 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Pour Marine Le Pen, le gouvernement est "dépassé, ahuri, tétanisé" par le terrorisme
Politique
Marine Le Pen, candidate du FN à la présidentielle lors d'un meeting à Metz (Moselle), samedi 18 mars 2017. (PHOTO: ARNAUD SCHERER/ LORACTU)

Marine Le Pen, candidate FN à la présidentielle, a affirmé samedi à Metz, après l'attaque par un homme de militaires à Orly, que face au terrorisme, "notre gouvernement est dépassé, ahuri, tétanisé".

"Notre gouvernement est dépassé, ahuri, tétanisé, comme un lapin dans les phares d'une voiture", a affirmé Mme Le Pen lors d'une réunion publique aux Arènes de Metz devant une salle enthousiaste et presque pleine d'environ 2.500 personnes.

La patronne du FN veut "remettre en ordre le pays" sur le "chantier prioritaire" de la délinquance et du terrorisme. "Je suis la seule dans cette campagne à oser aborder ces questions qui fâchent". Mme Le Pen s'en est pris à "la lâcheté de toute la classe politique devant le fondamentalisme islamiste, seule ligne de conduite depuis 15 ans que ce fléau prospère, cette lâcheté qui a produit les résultats que l'on sait et que l'on voit encore aujourd'hui à Orly".
Il est "inadmissible que cette lâcheté continue d'inspirer le programme de mes concurrents, que la plupart de mes concurrents dans cette élection n'osent prononcer les mots de terrorisme islamiste".

EN DIRECT. Présidentielle: suivez le meeting de Marine Le Pen à Metz

Metz: une manifestation anti-FN organisée en marge du meeting de Marine Le Pen

- "Si, il y a des gens qui tirent dans la foule" en France -

"Ils sont à ce point dans le déni qu'il y a quelques jours encore en réponse à Donald Trump, M. Hollande expliquait qu'en France, il n'y a pas de gens qui tirent dans la foule", a-t-elle ajouté, provoquant les huées de la salle envers le chef de l'Etat.

"Si, il y a des gens qui tirent dans la foule, qui rafalent des salles de concerts, qui écrasent des femmes, des enfants, des pères, des mères avec un camion, qui tuent des enfants juifs devant leur école parce qu'ils sont juifs, abattent des policières, etc.", a assuré Mme Le Pen. "Refuser de voir cela c'est inacceptable, mais c'est refuser de voir la situation", a encore dit la présidente du FN, s'inquiétant d'une "jonction entre délinquance de droit commun et terrorisme islamiste (qui) prend de l'ampleur jour après jour".

"Hier, c'est un fichier S qui égorge son père, son frère. Aujourd'hui, c'est un multirécidiviste, avec 44 signalements, qui a été tué à Orly, Dieu merci!, empêchant un possible massacre", a-t-elle remarqué. "Ils réfléchissaient à lever hier l'état d'urgence qu'ils n'ont en réalité jamais mis en oeuvre. Les Français ne sont pas protégés par des gens qui refusent de regarder la réalité en face", a accusé la dirigeante d'extrême droite.

(Avec AFP)

Suggérer une correction

0 Commentaire

Envoyer
Top Actu
73 000 €
Laxou - 71.8 m²
Appartement Laxou
59 500 €
Vandoeuvre-lès-Nancy - 44 m²
Appartement Vandoeuvre-lès-Nancy
255 000 €
Nancy - 146 m²
Maison Nancy
57 000 €
Neuviller-sur-Moselle - 78 m²
Maison Neuviller-sur-Moselle
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension