Metz: le camp de réfugiés de Blida rouvre après son démantèlement

Metz - 11/04/2017 14h14
Lu 36 211 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Metz: le camp de réfugiés de Blida rouvre après son démantèlement
Société
(PHOTO: Sébastien Brodbeck ‏- @s_brodbeck/ TWITTER)

Une centaine de demandeurs d’asile doivent retrouver l’ex-campement de Blida à Metz (Moselle) qui avait été démantelé. Installés sur une pelouse près des Arènes, ils doivent retrouver cet ancien campement de fortune qui bénéficiera d’installations de premières nécessités.

100 à 150 demandeurs d’asile vont retrouver le chemin du campement de Blida à Metz (Moselle), situé près de la Moselle, a-t-on appris d’associations d’aide aux migrants mardi. La centaine de réfugiés est installée actuellement sur les pelouses du parc de la Seille près des Arènes et du centre Pompidou. Devant l’urgence de la situation qui continue de perdurer malgré le démantèlement du camp l’hiver dernier, des installations de premières nécessités seront installées pour les demandeurs d’asile.

Ces nouveaux migrants installés sur des carrés de pelouse de Metz étaient auparavant hébergés dans des hôtels avant de se voir contraints de regagner des tentes à la fin de la trêve hivernale qui a pris fin le 31 mars dernier. Dans le campement de Blida de nouveau, six cabines de douche et six sanitaires seront installés. Un coin cuisine pourrait également être installés. L’installation des migrants a débuté vers 13H ce mardi.

Le campement de fortune où étaient installées 400 à 500 personnes originaires des Balkans avait été évacué en novembre et ses occupants vont être relogés dans plusieurs régions.   "Il fallait le faire au plus tôt, dès que les capacités d'hébergement étaient réunies", avait expliqué Georges Bos, le directeur de cabinet de la préfecture, qui estimait alors qu'"entre 400 et 500 personnes", très majoritairement originaires des Balkans, vivaient dans ce campement à la périphérie du centre-ville de Metz.

- Metz très exposée à l'arrivée de demandeurs d'asile -

Des autocars avaient été affrétés pour conduire les personnes qui avaient déjà entamé la procédure d'asile dans les régions Nouvelle-Aquitaine, Bretagne, Occitanie, Pays-de-la-Loire, Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France. Les personnes dont la demande d'asile est moins avancée étaient accueillies "dans des Centre d'Accueil et d'Orientation, localement, en Moselle", a-t-il encore précisé.

Le parking sur lequel de nombreuses tentes étaient installées accueille régulièrement des campements de fortune. Quelque 800 personnes y vivaient en 2013, 400 en 2014, selon des chiffres de la mairie. Lors du dernier démantèlement l'été dernier, 160 personnes avaient été relogées. Mais le camp s'était progressivement reconstitué depuis la mi-août 2016. "Nous essayons de prendre des mesures pour que ce camp ne puisse pas se reformer, notamment en déménageant le dispositif de premier accueil, qui sera installé en centre-ville", avait expliqué M. Bos.

Metz est particulièrement exposée aux flux de migrants qui demandent l’asile, notamment ceux en provenance d’Europe de l’Est. Le nombre de demandeurs d’asile a progressé de 63% au cours des trois premiers mois de l’année 2017.

Suggérer une correction

2Commentaires

Pomelo
Quentin W. - il y a 17 jours
Signaler un abus
Nous allons voir le retour de l'augmentation de l'insalubrité, des incivilités, des agressions et je me limiterais à ceci pour ne pas à avoir à écrire des pages. Répondre
Michel57
Miguel H. - il y a 17 jours
Signaler un abus
Le FN vous remercie Répondre
Envoyer
Top Actu
206 500 €
Sexey-aux-Forges - 105 m²
Maison Sexey-aux-Forges
130 000 €
Senones - 110 m²
Maison Senones
89 000 €
Senones - 160 m²
Maison Senones
57 000 €
Senones - 83 m²
Appartement Senones
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension