Moselle: un enseignant condamné à de la prison avec sursis pour des violences sur des élèves

Metz - 13/04/2017 11h00
Lu 39 919 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Moselle: un enseignant condamné à de la prison avec sursis pour des violences sur des élèves
Faits Divers
(PHOTO: ILLUSTRATION/ LORACTU)

Un enseignant d’Ars-sur-Moselle (Moselle), près de Metz, a été condamné à de la prison avec sursis pour des violences commises sur des élèves d’une école élémentaire. Des violences qui ne sont pas des maltraitances, selon le parquet qui décrit un prof «à bout».

Elèves secoués, éponge mouillée sur le visage, cris… Un enseignant d’Ars-sur-Moselle était sur le grill du tribunal correctionnel de Metz mercredi, jugé pour des violences commises sur des élèves après la plainte de quatre familles. Quatre familles qui lui reprochent des violences commises entre septembre et octobre 2016 sur leurs enfants dans  un cours double (CE1-CE2) de l’école élémentaire d’Ars-sur-Moselle où il enseignait. 

L’enseignant de 53 ans a contesté avoir tapé la tête d’un élève sur une table après son refus de sortir son cahier de poésies mais a reconnu avoir usé d’une éponge mouillée sur le visage d’un élève turbulent, selon la retranscription d’audience du Républicain Lorrain. «Il courait entre les tables, se balançait en arrière sur sa chaise du matin au soir (…)  J’ai réagi pour mettre un terme à une situation anormale» a expliqué le professeur jugé «à bout» par le parquet de Metz qui a requis un mois avec sursis et mise à l’épreuve avec un suivi psychologique.

L’institution éducative n’a pas pointé du doigt de fragilité psychologique ou d’intention de maltraiter les élèves sous sa responsabilité a estimé l’avocat de l’enseignant qui a plaidé la relaxe de son client. Le tribunal de Metz a finalement suivi les réquisitions du ministère public en condamnant à un mois de prison avec sursis et a accordé un euro symbolique de réparation aux parents qui ont déposé plainte. 

Suggérer une correction

3Commentaires

GG57
gerard M. - il y a 1 mois
Signaler un abus
mon instituteur à l'école primaire nous tapait sur les doigts avec une règle, nous tirait les "pattes" des cheveux, nous mettait des petites croquettes sur la tête... Et résultat: On est tous respectueux des adultes et de l'autorité! Quand on voit maintenant, qu'à peine un prof engueule un élève, il a les parents sur le dos... On voit le genre de cas sociaux que ça va donner!!!!! PFfffffff pauvre France!!!!! Répondre
minipoule
lidya m. - il y a 1 mois
Signaler un abus
Je ne vais pas polémiquer sur ce qui se dit ou se fait mais quand on voit les jeunes meme les plus jeunes avec des comportements complètement indécent, les instituteurs il faut leur donner une médaille pour avoir envie de travailler dans des conditions impensable il faut voir comment les jeunes se comportent c'est tout bonnement intolérable et le pire c'est que les parents soutiennent leurs progénitures qui sont faut le dire de sale gosses mal élevé, je ne met pas tous les élèves dans le même panier et heureusement qu'il y en a qui se démarque par leur caractère calme qui rassure un peu les instituteurs sur leur rôle Répondre
Voir les commentaires suivants
Envoyer
Top Actu
169 000 €
Marange-Silvange - 100 m²
Maison Marange-Silvange
131 000 €
Saint-Julien-lès-Metz - 60 m²
Appartement Saint-Julien-lès-Metz
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension