Présidentielle: Marine Le Pen promet de "rendre la Lorraine aux Lorrains"

Metz - 19/04/2017 17h27
Lu 39 581 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Présidentielle: Marine Le Pen promet de "rendre la Lorraine aux Lorrains"
Politique
Marine Le Pen lors d'un meeting au Zénith de Paris, lundi 17 avril 2017.

La candidate du Front national a confirmé mardi dans un entretien qu’elle entendait supprimer les régions si elle est élue. Pour elle, le Grand-Est est un "mastodonte institutionnel". Marine Le Pen propose de transférer les compétences des régions aux départements ou à l’Etat.

Marine Le Pen a réitéré mardi dans un entretien publié par LORACTU sa proposition de supprimer les régions. "Cette fusion des régions n’était pas voulue. Elle a été menée dans la précipitation sous injonction de l’Union européenne et n’a produit aucune économie. Elle a même éloigné le citoyen de l’action publique et provoqué de nombreuses frustrations" a fustigé la candidate désormais créditée de 22 à 24% des intentions de vote à quatre jours du premier tour. 

"Oui, je rendrai l’Alsace aux Alsaciens comme je rendrai la Picardie aux Picards et la Lorraine aux Lorrains !" a-t-elle assuré dans cet entretien. Lors d’un meeting dans le Bas-Rhin il y a une quinzaine de jours, Mme Le Pen avait promis aux bas-rhinois de "rendre l’Alsace aux Alsaciens". 

Elle entend mener une "grande réforme institutionnelle" qu’elle "soumettra au peuple par référendum" afin "d’apporter de la proximité". "Elle sera un gage d’efficacité et d’économies et redonnera de l’épaisseur à la démocratie locale. Je réduirai ainsi à trois le nombre de strates administratives (contre six actuellement). Nous resserrerons l’organisation institutionnelle de la République autour de l’État, des départements et des communes, qui sont des collectivités de proximité" a assuré Mme Le Pen dans cette interview.

A la question des compétences des régions une fois supprimées, elle a assuré que "certaines compétences des conseils régionaux iront ainsi aux départements" notamment "la gestion des lycées, quand d’autres relèveront de l’État-stratège (transports par exemple) " assure la candidate du Front national. Aujourd’hui, les régions gèrent notamment les lignes de TER. 

- Transfert des compétences régionales aux départements et à l'Etat -

Elle qui veut supprimer les intercommunalités et préserver les communes, elle a affirmé qu’il "en sera de même pour les compétences des intercommunalités". "Cela n’empêchera évidemment pas les communes de se grouper avec leurs voisines pour mener des projets communs. Mais de cette manière, nous éviterons la situation actuelle qui conduit à ce que les intercommunalités tordent le bras des petites communes rurales, au profit des grosses agglomérations" détaille la présidente du Front national. 

"Les vraies régions françaises, Alsace par exemple et non Grand Est, seront libérées de ce mastodonte institutionnel sans âme ni efficacité fustige Mme Le Pen qui avait été candidate aux régionales dans le nord de la France tandis que sa nièce Marion Le Pen briguait PACA, son compagnon Louis-Aliot l’Occitanie et son vice-président Florian Philippot le Grand-Est.

En janvier 2016, l’Alsace, la Lorraine et la Champagne-Ardenne ont fusionné pour donner naissance au Grand-Est, nouvelle région dirigée par Philippe Richert (Les Républicains). 

 

Suggérer une correction

0 Commentaire

Envoyer
Top Actu
169 000 €
Marange-Silvange - 100 m²
Maison Marange-Silvange
131 000 €
Saint-Julien-lès-Metz - 60 m²
Appartement Saint-Julien-lès-Metz
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension