Les pompiers de Moselle en colère se mettent en grève

Metz - 01/06/2017 18h44
Lu 16 885 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Les pompiers de Moselle en colère se mettent en grève
Société
Le budget de fonctionnement des sapeurs-pompiers de la Moselle, premier département lorrain, va être amputé de 2 millions d'euros en 2015. Une annonce qui met le feu chez les pompiers qui dénoncent des conditions de travail qui s'annoncent très difficiles. PHOTO : ILLUSTRATION/ LORACTU.fr

Des syndicats de sapeurs-pompiers en Moselle ont déposé un préavis de grève pour dénoncer le manque de moyens. «Pompiers en danger, sécurité pas assurée» assurent-ils. Des discussions sont engagées avec le département de la Moselle qui a la charge des pompiers. 

La grève des sapeurs-pompiers de Moselle a débuté jeudi 1er juin et se poursuit vendredi ainsi que durant le week-end. Plusieurs syndicats, la CGT et la CFDT assurent que les pompiers «sont en colère» à cause de leur «épuisement», du «manque de moyens» mis à disposition des pouvoirs publics et du manque d’effectifs. «Depuis 15 ans, les interventions ont doublé là où les effectifs ont stagné. Selon un rapport de la direction générale, la sollicitation des pompiers a augmenté de 50% sur la même période» assure l’intersyndicale.

Les protestations ont commencé dernier à Metz et se sont prolongées tout au long du weekend pour enfin aboutir à un préavis de grève qui "sera symbolique car nous serons réquisitionnés quoiqu'il en soit" explique le représentant CFDT, Patrick Ludwicszak. La situation s'est généralisée et les casernes de Metz, de Thionville, de Forbach et d'Hayange ont toutes pris part à ce mouvement pour protester contre la réduction des effectifs. Un problème qui "est présent depuis une dizaine d'années alors que l'activité augmente" ajoute M. Ludwiszak.

Les représentants syndicaux, la direction du Sdis (Service départemental d’incendie et de secours) et le président (UDI) du conseil départemental de la Moselle Patrick Weiten se sont entretenus jeudi. Une réunion de deux heures qui n’a pas permis d’apaiser la colère des sapeurs-pompiers. Les organisations syndicales ont discuté de la mise à jour du schéma départemental d’analyse et de couverture des risques, de l’organisation du temps de travail et l’embauche de nouveaux effectifs.

- Bataille des nerfs entre pompiers et département -

Les syndicats de pompiers accusent les élus de «précariser» leur travail. Les pompiers dénoncent l’organisation du temps de travail et prennent exemple le 25 mai dernier. Selon la CGT et la CFDT, la caserne de Metz a été «mise indisponible», «soit 4 véhicules de secours à personne et un groupe incendie» dénonce un tract syndical. «Entre 20H et 5H», il n’y avait quasiment plus «aucun secours dans la plus grande caserne de France» dénoncent les syndicats. Pour eux, la direction des pompiers de Moselle a «mis consciemment la population en danger». 

Le département de la Moselle s'est engagé à ne pas baisser le budget qu'il consacre annuellement au Sdis. M. Weiten a toutefois déposé une plainte contre la diffusion d'affiches qui attaquent le président de la collectivité. Avec sa photo, les syndicats ont ajouté "Avec Weiten, président de vos pompiers (...) votre sécurité en marche arrière", s'inspirant du slogan victorieux du parti En Marche!. Une plainte et une bataille des nerfs de la communication qui tendent encore plus la relation entre les pompiers en colère et le département. 

 

Suggérer une correction
Top Actu
79 000 €
Moyeuvre-Grande - 116 m²
Appartement Moyeuvre-Grande
450 €
Amnéville - 65 m²
Appartement Amnéville
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension