A 400 jours de son ouverture, Metz prépare son nouveau centre des congrès

Metz - 21/06/2017 14h30 - mis à jour le 21/06/2017 15h51
Lu 27 131 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
A 400 jours de son ouverture, Metz prépare son nouveau centre des congrès
Economie
Vue aérienne du chantier du centre des congrès de Metz (Moselle), le 21 juin 2017.

GL Events, exploitant de plusieurs sites événementiels et de congrès à Metz (Moselle), a présenté mardi son futur centre des congrès Robert Schumann. L’équipement doit ouvrir le 1er septembre 2018 à quelques pas de Pompidou et du futur centre commercial Muse. Dans le même temps, un coup de neuf est donné à l’organisation du tourisme d’affaires.

Pendant que les ouvriers s’affèrent sur le nouveau bâtiment qui a poussé comme un champignon derrière la gare TGV à quelques pas de Pompidou et du futur centre-commercial Muse, lui aussi en plein chantier, les équipes de GL Events et les élus s’agitent en coulisses. Pour le géant lyonnais de l’événementiel devenu un poids-lourd mondial de son marché, il faut absolument faire connaitre le futur centre des congrès. Mais outre l’équipement qui va redonner un coup de fraicheur aux équipements obsolètes de la ville, il faut faire connaître la «destination» Metz. Avec l’arrivée du TGV-Est en 2007 puis Pompidou en 2010, Metz a changé de démission. Mais il reste encore des efforts à faire.

"Il faut se positionner. On nous avait dit qu’on n’en avait pas besoin, qu'il y avait des centres de congrès ailleurs. Mais si on le veut ! Comment ne pas avoir d'équipements qui dit +on veut vous accueillir+" réplique Fabrice Genter, le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) Moselle qui a participé au financement du chantier. Le maire (PS) de Metz rappelle que l’actuelle communauté d’agglomération va devenir métropole dès le 1er janvier 2018 et ainsi entrer dans une autre dimension sur la carte des grandes villes françaises, comme ses voisines Nancy et Strasbourg. "L'objectif ce sont les retombées économiques. Le touriste économique dépense deux fois plus qu'un touriste classique. Il n'y a pas de raison que tout se passe à Deauville ou à Cannes. On doit montrer que l'organisation d'un congrès à Metz c'est le bonheur" poursuit le premier magistrat qui est également premier vice-président de Metz Métropole.

LIRE AUSSI. Le futur centre des Congrès Robert Schumann de Metz mis sur orbite par Valls

Pour cela, l’office du tourisme, Metz Métropole Développement et le bureau des congrès va fusionner et devenir «InspireMetz». Cette «marque de territoire» se décline dans une campagne de pub cet été visible à Paris dans le métro et dans plusieurs pays étrangers. Ainsi, Metz veut "rappeler son ADN européen" et toucher décideurs, entrepreneurs, influenceurs, médias étrangers et nationaux pour que la capitale lorraine soit connue et reconnue.

- Booster le tourisme d'affaires à Metz -

En parallèle, GL Events a présente sa nouvelle organisation autour de trois sites phares. Le parc des expos d’abord (Foire Internationale, salons divers, foire de mai…) accolé au Centre de convention du Technopole sont les équipements existants. Vient s’ajouter à cela : le paquebot du contre des congrès Robert Schumann. Il y a un "besoin de clarification" entre les 3 sites reconnaît Michel Coqué, directeur général de cette nouvelle pieuvre du tourisme d’affaires. "GL Events a été retenu pour les exploiter, chaque site aura ses spécificités" promet-il. Cette réorganisation permet "plus de lisibilité pour nos clients et offrir une palette complète de services et de créations d'événements" assure Mathias Lucien Rapeaud, arrivé il y a 4 mois pour diriger le nouveau centre.

Encore en chantier, ce gigantesque bâtiment de 15 300m2 d’espaces promet d’être l’une des trois locomotives du nouveau quartier de l’Amphithéâtre. "Se mettre en face de Pompidou ce n'est pas forcément facile, il ne fallait pas s'imposer. Le bâtiment est très simple mais avec des façades très travaillées. L'architecte a eu l'idée d'utiliser la pierre de Jeaumont un jour de grand soleil en étant devant la cathédrale de Metz" se rappelle Bénédicte de Montgolfier qui pilote depuis 2013 le projet. 2 halls modulables totalisant 3400 m2 de surface d’exposition, 
Le centre comportera également un auditorium de 1200 places (espace modulable), une salle de 400 places (espace modulable) et 14 salles de commissions attenantes de 25 à 200 participants. 

Le projet à 67 millions d’euros a bénéficié d’un soutien quasi-unanime des collectivités locales. Seule ombre au tableau : la volte-face du conseil départemental de Moselle qui avait accepté de mettre 10 millions d’euros sur la table avant de se raviser. Les relations s’étaient incroyablement tendues entre son président (UDI) Patrick Weiten et le maire (PS) de Metz Dominique Gros. 

Suggérer une correction
Top Actu
79 000 €
Moyeuvre-Grande - 116 m²
Appartement Moyeuvre-Grande
450 €
Amnéville - 65 m²
Appartement Amnéville
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension