Metz : Le mannequinat selon Coqalane

Metz - 30/11/2011 21h33
Lu 523 fois -   Diane Charbonnel
Metz : Le mannequinat selon Coqalane
Culture

Le mannequinat selon Coqalane

Crédit photo : Coqalane

Lorsque les portes de l’ascenseur des Galeries Lafayette de Metz s’ouvrent sur le quatrième étage du magasin, les visiteurs sont pour le moins surpris. Devant eux git au sol un corps de femme nu. Mais en s’approchant de plus près, il ne s’agit finalement que d’un mannequin en résine.  A ses côtés, un écriteau : "Morte de rire dans sa salle de bain"… plus de doute, on reconnait bien là l’humour de Coqalane, artiste de rue nancéien.

 

Depuis maintenant trois ans, ce jeune home, dont le véritable nom reste secret, utilise la ville comme terrain de jeu. Il suffit d’un panneau de signalisation pour que l’imagination de cet  artiste autodidacte fuse et qu’il le transforme en sucette ou coton tige.

 

Coqalane s’est déjà illustré dans les rues de Nancy ou plus récemment à Toul, à l’occasion du festival JTC (Jette Ta Carotte), lors duquel il s’est approprié un arrêt de bus pour en faire une chambre d’adolescent. Lit, papier peint, posters, l’artiste s’était confortablement installé dans son nouvel espace sous les yeux ébahis des passants.

 

 

Coqalane, artiste de rue nancéien

Crédit photo: Coqalane

 

Après un petit détour par la capitale, déposant quelques crocodiles gonflables sur la Seine, l’artiste "s’attaque" à présent à la ville de Metz. Il y expose en tant que photographe pour la première fois.  "Je change régulièrement de discipline, explique t il, ça me rassure. Je ne me ferme pas de portes, c’est un peu le principe de mon pseudo." Et c’est par hasard qu’il s’est découvert cette nouvelle activité, "Je travaille beaucoup dans la rue. Quand je m’y promène, j’ai toujours un petit appareil photo sur moi. Beaucoup de mannequins de vitrine apparaissaient sur les photos que j’ai pu prendre. Ca prêtait à confusion, on ne savait plus si c’était des personnes ou des mannequins."

 

Alors, lorsqu’il apprend que la 17ème édition de la biennale internationale de l’image en 2012 à Nancy prendra pour thème les métiers, c’est le déclic. Il décide de photographier des mannequins… mais de vitrine. "Je voulais donner une âme à ces mannequins", ajoute t il. Ce sont donc de véritables photographies de mode que les messins peuvent découvrir, en avant première de la biennale, à l’espace exposition des Galeries Lafayette de Metz. Originaux et professionnels, à ses clichés s’ajoutent également quelques pages de magazines féminins revisitées.

Exposition de photographies de Coqalane aux Galeries Lafayette, 4 rue Winston Churchill, Metz. Jusqu’au 3 décembre. Entrée libre. Site internet de l’artiste

Suggérer une correction

0 Commentaire

Envoyer
Top Actu
51 500 €
Nancy - 23.45 m²
Appartement Nancy
900 €
Hettange-Grande - 79.36 m²
Appartement Hettange-Grande
116 000 €
Thil - 55 m²
Maison Thil
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension