La région Lorraine a voté une subvention à une entreprise qui forme au "maniement d’armes"

Meuse - 25/11/2015 19h26 - mis à jour le 25/11/2015 20h20
Lu 52 387 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
La région Lorraine a voté une subvention à une entreprise qui forme au "maniement d’armes"
Politique
Le futur campus CMI de Commercy (Meuse) qui doit former des militaires d'Arabie Saoudite. PHOTO : DR

La région Lorraine va verser une subvention de 600 000 euros à une entreprise qui forme au maniement d’armes sur un site de Meuse. Parmi les personnes formées, des militaires saoudiens. Une subvention qui fait polémique, à gauche comme au Front national.

A moins de deux semaines des élections régionales, une subvention votée par le conseil régional de Lorraine en octobre fait polémique. La région versera 600 000 euros à une entreprise installée à Commercy (Meuse) qui a pour ambition de compenser la perte d’emplois militaires dans un département déjà fortement frappé par le chômage.  Le groupe Cockerill Maintenance Ingénierie (CMI) a décidé d’installer son campus de formation dans le Quartier Oudinot de Commercy, déserté par les soldats du 8ème Régiment d’Artillerie en juin 2013. Le site disposera de prestations hôtelières et de restauration, ainsi que de tous les équipements nécessaires à la formation et à la vie sur place : auditorium, salles de cours, gymnase, salles de réception, simulateurs et même salles de prières pour les clients de confession musulmane. Le projet, qui représente un investissement de plus de 70 millions d’euros, devrait créer plus d’une centaine d’emplois directs.

Sur ce site, seront notamment formés des militaires d’Arabie Saoudite. Le contrat signé avec la branche défense terrestre de l’Américain General Dynamics, basée au Canada (et leader mondial de l’armement), a accéléré la création du campus de CMI. Le canadien a en effet vendu à un pays du Golfe persique des chars légers, dont CMI Défense fabrique les tourelles et le canon. Lors de cessions de 6 à 9 mois, des militaires seront formés au maniement d’armes de guerre dans un contexte flou où les pays du Golfe sont soupçonnés de financer Daesh, responsable de nombreux attentats en France, en Europe ou en Afrique. Une implantation qui provoque le malaise malgré les emplois créés et qui provoque davantage la polémique après les attentats de Paris revendiqués par l’Etat Islamique (EI). Des formations qui devraient durer 7 ans sur ce site de Commercy qui s'étend sur 22 hectares. Par ailleurs, selon le groupe, il n'y aura pas que les militaires formés sur ce site mais aussi des collaborateurs internationaux du groupe CMI. 

Le PS défend une subvention qui "ne concerne pas la formation"

La subvention a provoqué l’émoi des écologistes ou encore du Front national au Conseil régional de Lorraine qui dénonce une subvention «déguisée» à la formation de maniement d’armes à un pays qui n’est pas un «allié objectif» en période de menace terroriste.   «L’Arabie Saoudite n’est pas seulement le pays où femmes adultères, homosexuels et opposants au régime peuvent être condamnés à une mort atroce. C’est aussi le pays qui depuis six mois, en violation de tous les traités internationaux et dans le silence assourdissant des médias et dirigeants occidentaux, bombarde le Yemen, ce qui a occasionné la mort de 2.355 civils, le déplacement d’un million de personnes, et mis plus de 20 millions de personnes dans une situation humanitaire préoccupante» a dénoncé dans un communiqué le Front national qui a voté contre la subvention de 600 000 euros.

Le PS qui a voté en faveur de cette aide à l’entreprise CMI (présidée par Bernard Serin, président du FC Metz) a défendu la position du Conseil régional. «L’aide de la région ne concerne pas la partie formation mais l’implantation de l’entreprise à Commercy» assure Thibault Villemin, vice-président de la région et qui conduit la liste PS aux régionales dans la Meuse. «La formation est financée par le marché. Nous avons une demande d’un groupe industriel qui a un besoin de former ses salariés six mois par an et pendant quatre ans a un marché de quatre ans avec General Dynamics qui a vendu à l’Arabie Saoudite ces machines qui sont fabriquées par CMI. Ce site accueillera des militaires et des mécaniciens (…) c’est un investissement de long terme pour le territoire» se défend l’élu du conseil régional. «Notre aide va à une entreprise qui s’installe en Lorraine, qui est dirigé par un lorrain et qui développe une formation certes sur ce marché mais aussi sur d’autres éléments» a assuré M. Villemin.

Le FN et les Verts votent contre, la droite s’abstient

Les Verts pourtant dans la majorité régionale ont voté contre cette subvention estimant qu’elle financera des bâtiments mais «qui accueilleront des militaires du Golfe» fustige Europe-Ecologie-Les Verts. Il s’agit de «formations pour faire la guerre». «Un grand décalage entre la brochure officielle et la réalité» dénoncent les écologistes. «L’Arabie Saoudite n’est pas exemplaire en matière du respect des droits de l’Homme» a dénoncé le parti. «Est-ce que cette entreprise a besoin de l’argent des Lorrains ?» s’interrogent les écologistes alors que le chiffre d’affaires de CMI devrait dépasser le milliard d’euros avec ce nouveau projet.

Le groupe communiste, le groupe Je Suis Lorrain (emmené par un ex-FN) mais aussi Les Républicains-UDI-Nouveau Centre (conduit par Nadine Morano) se sont abstenus. Le groupe FN et Europe-Ecologie Les Verts ont voté contre. Seul le groupe PS a voté en faveur de cette subvention polémique ce qui lui permet tout de même d’être retenue par le Conseil régional. 

Suggérer une correction

0 Commentaire

Envoyer
Top Actu
167 000 €
Cocheren - 212 m²
Maison Cocheren
116 000 €
Revigny-sur-Ornain - 140 m²
Maison Revigny-sur-Ornain
439 000 €
Verdun - 294.53 m²
Maison Verdun
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension