La région Grand-Est prête à sauver le site de Madine sous conditions

Meuse - 07/12/2016 11h32
Lu 16 382 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
La région Grand-Est prête à sauver le site de Madine sous conditions
Loisirs & Sorties
Vue du lac de Madine en Meuse qui accueille chaque année un peu plus de 150 000 touristes. (PHOTO: DR)

Le président (LR) de la région Grand-Est se dit prêt à sauver le site de Madine sur fonds publics mais sous conditions. Philippe Richert souhaite que la gestion retrouve l’équilibre et que des investisseurs privés se manifestent. La région avait provoqué des inquiétudes en Meuse affirmant sa volonté de geler ses investissements. 

La région sauvera le site de Madine (Meuse) a affirmé son président Les Républicains Philippe Richert mardi lors d’une visite sur place. Le patron de la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine avait clairement dit qu’il contait geler les crédits d’investissements à destination du site qui affiche une situation financière «catastrophique».

«Nous ne voulons pas investir sans reconsidérer son modèle économique qui n’est actuellement pas viable, où le seul coût de fonctionnement s’élève à 1,7 millions d’euros annuels (…) La situation économique que nous avons trouvée est vraiment catastrophique» s’était alarmé en octobre dernier Philippe Mangin, l’un des vice-présidents de la région Grand-Est. M. Richert (Les Républicains) avait assuré ne pas abandonner Madine mais geler les investissements de la collectivité dans l’attente d’un plan viable comprenant surtout des investissements privés.

LIRE AUSSI. La région lâche le site de Madine qui se trouve dans une situation économique "catastrophique"

Mardi 6 décembre, M. Richert  assure que «notre d’exigence est que cet argent public prélevé sur les contribuables soit bien utilisé. Il faut donc tendre vers une plus grande efficacité globale de fonctionnement, sortir par le haut avec ce dossier prioritaire pour la Meuse et repartir de l’avant avec un vrai projet partagé et une stratégie définie». Près de 80% du coût de fonctionnement qui s’élève à 1,7 millions d’euros par an est supporté par la région tandis que d’autres collectivités locales comme le département de la Meuse ou encore la métropole du Grand-Nancy.

- Deux études commandées pour préparer l'avenir -

La région s’est dit prête à injecter 10 ou 15 millions d’euros dans le projet Madine une fois qu’une vision claire sera dégagée. Deux études vont être commandées, la première portera sur la gouvernance et le fonctionnement de Madine, la seconde sur la redéfinition du projet et son orientation.

L’opposition de gauche au conseil régional du Grand-Est avait vivement fustigé la décision de l’exécutif. Pour Christophe Cheserot, «c’est une incroyable annonce faite en séance par le président Richert». «Madine, c'est tout le territoire proche qui en bénéficie, avec des dizaines d'emplois induits qui font vivre le territoire» assure le groupe de gauche. Suspendre le projet d'aménagement de Madine est une faute politique, assure même le conseiller PS Bertrand Masson. 

«La situation est très difficile, presque létale. Il faut trouver une solution pour sortir par le haut» avait répondu Philippe Richert à son opposition, assurant qu’un tour de table a débuté dès le mois de novembre pour établir un projet qui a vocation à séduire des investisseurs privés spécialistes du tourisme et de l’hôtellerie. «Je ne sais pas quelles mesures il faut prendre, mais ça ne servira à rien d’investir encore 8 millions d’euros» avait assuré M. Richert. Désormais, Madine se cherche un avenir tandis que l’ex-président de la région Lorraine est de nouveau désavoué par son successeur. 

Suggérer une correction

1 Commentaire

Urgo
Victor U. - il y a 3 mois
Signaler un abus
L'opposition de gauche pousse des cris d'orfraie, quand on veut geler les investissements sur Madine. Seulement, elle ne s'offusque pas devant la situation financière catastrophique du site de loisirs. D'autant qu'elle doit y être pour quelque chose, du temps où, le Conseil Régional de Lorraine gérait les lieux. Répondre
Envoyer
Top Actu
230 000 €
Bouzonville - 134 m²
Maison Bouzonville
180 000 €
Bouzonville - 102 m²
Maison Bouzonville
72 000 €
Audun-le-Roman - 105 m²
Maison Audun-le-Roman
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension