Les 39 heures payées 37 chez Smart en Moselle pour tous dès le 1er janvier

Moselle-Est - 26/12/2016 18h20 - mis à jour le 26/12/2016 18h23
Lu 28 736 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Les 39 heures payées 37 chez Smart en Moselle pour tous dès le 1er janvier
Economie
PHOTO : DR

Le constructeur automobile allemand va généraliser les 39 heures payées 37 pour tous les salariés de son site de Hambach (Moselle) après un vif débat entre syndicats et direction. 

Les employés de l'usine Smart de Hambach (Moselle) vont prochainement adopter un nouveau rythme de temps de travail, malgré l'opposition des syndicats majoritaires, aux 39 heures payées 37, un an après un référendum consultatif qui avait divisé le personnel. Dès le 1er janvier 2017, tous les salariés passeront aux 39 heures alors qu’une partie seulement appliquait cette nouvelle règle depuis le 1er octobre.

Si la mesure est effective depuis vendredi 30 septembre à minuit, c'est le 1er janvier qu'elle sera dans les faits adoptée par les ouvriers. Les dispositifs concernant les cadres - une réduction des jours de RTT - seront, eux, mis en place début 2017. Ces changements sont le fruit d'un long bras-de-fer entre la direction de l'usine et les organisations syndicales, sur fond de menace de délocalisation, d'ambiance "délétère" selon les syndicats et de mouvement anti-loi travail.

Le 11 septembre 2015, ce "Pacte 2020" avait été soumis à un référendum d'entreprise purement consultatif, mais qui avait suscité un grand intérêt médiatique et de nombreux commentaires politiques.

Le "pacte 2020" prévoit un passage aux 39 heures hebdomadaires de travail, avant un retour aux 37 heures en 2019, puis aux 35 heures en 2020. En échange, la direction assure qu'elle ne procédera à aucun licenciement économique d'ici là.

- "Travailler plus, pour gagner moins" -

Les quelque 800 salariés ayant participé au vote l'avaient approuvé à 56%. Mais le scrutin avait révélé les divisions du personnel, entre d'un côté des cadres, employés, techniciens et agents de maîtrise qui avaient dit "oui" à 74%, et de l'autre des ouvriers qui n'avaient été que 39% à approuver le projet.

Après ce référendum, la CGT et la CFDT, majoritaires à elles deux puisqu'elles représentent 53% des salariés, avaient cependant mis leur veto au projet de la direction. Après de nouvelles semaines tendues, et pour contourner cette opposition, la direction a alors proposé aux employés de signer des avenants individuels à leurs contrats de travail. Le 18 décembre, elle annonçait que plus de 95% des employés les avaient signés. Des signatures obtenues "sous la pression", de la part de salariés "apeurés", avait alors dénoncé Didier Getrey, de la CFDT Métallurgie Moselle.

Smart France produit à Hambach quelque 100.000 véhicules biplaces dans son usine située aux confins de la Lorraine, de l'Alsace et de l'Allemagne

Suggérer une correction

1 Commentaire

Urgo
Victor U. - il y a 1 mois
Signaler un abus
Il parait que cette mesure ne serait que temporaire, juste le temps d'augmenter la productivité de l'usine, face à une concurrence féroce. Cela permettrait à SMART d'avoir une compétitivité internationale, lui permettant de se maintenir, ou d'accéder à de nouveaux marchés mondiaux. Nous sommes hélas, dans une mondialisation accrue où, il y a des gens de par ce monde, prêts à travailler 40 heures, payées 35, pour avoir un job leur permettant de vivre à peu près décemment. Répondre
Envoyer
Top Actu
84 000 €
Viviers-sur-Chiers
Terrain Viviers-sur-Chiers
650 000 €
Beuveille - 275 m²
Maison Beuveille
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension