"Charlie Hebdo" qualifiant Nadine Morano de "trisomique" : une association dépose plainte

Nancy - 09/10/2015 13h14
Lu 1 677 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
"Charlie Hebdo" qualifiant Nadine Morano de "trisomique" : une association dépose plainte
Société
Le numéro de "Charlie Hebdo" du 7 octobre 2015 consacrée à la polémique Nadine Morano ne passe pas.

L'élue de Lorraine qui a fait la Une de "Charlie Hebdo" cette semaine dans un dessin de Riss y est caricaturée en "fille trisomique cachée" de De Gaulle, en référence à ses propos sur la "France, pays de race blanche".

Une association de défense des handicapés annonce vendredi au "Figaro" son intention de déposer plainte contre le journal satirique pour "diffamation". Handi'Pop demande des excuses publiques. "Une honte, un scandale" s'est offusqué Frédéric Bouscarle, président fondateur de Handi Pop', un mouvement associé aux Républicains (parti politique de Nadine Morano, NDLR) pour porter la voix des personnes en situation de handicap dans le monde politique. Son president assure, en plus d'un dépôt de plainte, demander des excuses publiques et un don du journal en faveur de son association. 

"J'étais le premier à aller manifester place de la République après les attentats, en soutien à Charlie pour défendre la liberté de la presse, mais je ne suis plus Charlie, nous ne sommes plus Charlie! La liberté d'expression a ses limites, et là on les touche. La religion est une liberté. Le handicap, ce n'est pas une liberté" a-t-il confié au Figaro pour expliquer son choix de saisir la justice. L'association estime qu'elle peu gagner en attaquant le journal sur sa caricature du handicap, s'appuyant sur la "discrimination spéciale" renforcée renforcée par la loi sur le handicap de 2005. Les peines encoururent vont jusqu'à un an de prison ferme et 45 000 euros d'amende. 

Une dessinatrice de Charlie défend le journal 

Cette Une de "Charlie Hebdo" avait provoqué l'émoi et la colère d'une mère de famille qui a récemment eu un enfant atteint de trisomie 21. Dans un message qui a été largement partagé sur les réseaux sociaux, elle condamnait ce choix de caricaturer le handicap, affirmant pourtant avoir été Charlie en janvier 2015 après les attentats. Plusieurs responsables politiques se sont indignés de cette couverture, dont Valérie Pecresse, candidate Les Républicains en Ile-de-France. Nadine Morano n'a pas encore émis de réaction à la Une de ce journal malgré plusieurs interventions à la télévision et à la radio depuis jeudi soir. 

La dessinatrice Coco qui travaille pour "Charlie Hebdo" a défendu son journal.  "C'est une blague potache comme le journal en a toujours fait, sur une ligne caustique et ironique, explique-t-elle à France TV Info. Il y a une lecture du dessin au premier degré qui est affligeante." Elle a assuré que Riss ne voulait pas caricaturer les handicapés qui ne sont pas représentés mais bien Nadine Morano. 

Suggérer une correction

1 Commentaire

Urgo
Victor U. - il y a 1 an
Signaler un abus
Ce torchon se croit tout permis, depuis que l'on en a fait....un martyr !!! Répondre
Envoyer
Top Actu
84 000 €
Viviers-sur-Chiers
Terrain Viviers-sur-Chiers
650 000 €
Beuveille - 275 m²
Maison Beuveille
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension