En Lorraine, "aux larmes citoyens" pour les supporters des Bleus

Nancy - 11/07/2016 00h32 - mis à jour le 11/07/2016 01h12
Lu 16 677 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
En Lorraine, "aux larmes citoyens" pour les supporters des Bleus
Sports
Dimanche, 10 juillet 2016. Des supporters de Bleus déçus et tristes à Nancy (Meurthe-et-Moselle) à l'issue de la défaite de la France face au Portugal. (PHOTO: LORACTU.fr)

Les Portugais exultent, les supporteurs français se prennent la tête dans les mains: Eder vient de marquer et les espoirs s'envolent. "Il reste 5 minutes, c'est mort", la France ne remporte pas la victoire tant désirée en finale de l'Euro. En Lorraine, les larmes de milliers de supporters.

Il en fallu de peu. Malgré les chants de supporters, les soutiens et la Marseillaise scandée au Stade de France et dans les rues des grandes villes de la région, la France a échoué face au Portugal (1-0) lors d’un match tendu marqué par la sortie anticipé de la star portugaise Cristiano Ronaldo. Le but d'Eder en prolongation a achevé d'éteindre les espoirs des supporters tricolores. L'angoisse se lit sur les visages. On encourage encore les Bleus mais à Nancy (Meurthe-et-Moselle), des supporters postés au premier rang d’une terrasse de café bondée n’y croient plus. «C’est mort», «c’est la fin».

Au début de la rencontre, le public français tablait sur une victoire. A Nancy, dans la "fan zone" du Centre des congrès organisée par la française des Jeux (PHOTO: LORACTU.fr).

A Nancy, 3 500 personnes sur les 10 000 attendues étaient réunies à la fan zone du Zénith située en périphérie de la ville – montée au pied levée après une forte insistance des fans de football. Devant un écran géant de 50m2 dans une ambiance bon enfant, la première mi-temps a été d’un ennui ferme pour de nombreux supporters, déçus que chaque occasion de marquer soit manquée. «Pas assez agressifs», «manque de coordination» pour d’autres. Au même moment à quelques kilomètres de là, dans le sous-sol du Centre des congrès Prouvé au centre-ville de Nancy, plus de 2 000 fans maquillés et flanqués de drapeaux tricolores y croient. Jusqu’au coup de sifflet final qui a rapidement dispersé le public de l’événement organisé par la Française des Jeux, partenaire de l’Euro-2016.

Dans les cafés bondés du centre-ville, les bières passent entre les mains des spectateurs comme les occasions de marquer pour les Bleus. Pour beaucoup, dans cette chaleur torride de l’été, c’est l’occasion de «se retrouver», «de communier». Mais – minute après minute, les visages se crispent. Malgré les appels à encouragement d’une serveuse d’un bar de la rue Stanislas, épicentre de la fête ce dimanche soir, le public fatigue et n’y croit plus vraiment. «On méritait cette victoire, l’Equipe de France s’est révélée pendant cet Euro. Depuis si longtemps, nous n’avions pas autant rêvé devant le jeu des Bleus» s’agace Nathan. Dans la foule, des fans de rugby y croient aussi. «C’est pour le pays ! C’est pour avoir le sourire lundi et faire la fête ensemble qu’on est là» assure un groupe d’hommes plutôt habitué à soutenir le XV de France.

- Des larmes, de la crispation et de la décéption -

Une voiture de police dans une rue de Nancy (Meurthe-et-Moselle) à l'issue de la défaite de la France face au Portugal, le préfet avait déclenché le centre opérationnel. (PHOTO: LORACTU.fr).

A Metz (Moselle), des milliers de supporters étaient aussi réunis sur les places – Saint Jacques ou Saint-Louis, préférant l’ambiance de rue que de rester devant leur télévision. Aux Arènes de Metz qui étaient quasi-combles où était retransmis le match sur un écran géant, les visages se sont crispés au fur et à mesure, certains supporters préférant même quitter la salle avant le coup de sifflet final.

Devant l'ampleur de la mobilisation pour assister à la finale et «afin d'assurer la sécurité de l'ensemble des citoyens lors de cette soirée», le préfet de Meurthe-et-Moselle, a pris la décision d'activer le centre opérationnel départemental en préfecture ce soir dès 20H30 et a réuni l'ensemble des services de l’État et partenaires concernés, ont annoncé les services de l’Etat juste avant le coup d’envoi du match. Dans les rues de Nancy, la présence policière était forte au centre-ville où quelques pétards ont explosé et des bouteilles en verre lancées sans toutefois provoque d’incidents majeurs.

Quelques irréductibles fans des Bleus ont tout de même souhaité occuper la Place Stanislas où ils scandaient la Marseillaise ce dimanche soir. Quelques supporters du Portugal habillé de leur idole Ronaldo ont explosé de joie dans les rues du centre aidés par des compatriotes en voiture qui zigzaguaient à toute vitesse dans les rues de la cité ducale. 

Une centaine de supporters des Bleus ont tout de même souhaité se réunir Place Stanislas à Nancy pour fêter le beau parcours de l'Equipe de France. (PHOTO: LORACTU.fr).

Suggérer une correction

1 Commentaire

Urgo
Victor U. - il y a 10 mois
Signaler un abus
C'est vrai que le dimanche soir fut calme. Je ne suis pas un amateur de foot, mais vers 22h30, constatant le silence de la rue, j'en ai déduit que ce soir, il n'y aurait pas de fiesta populaire. Ce qui ne m'a pas empêché de boire un bon coup à la santé du vainqueur. Et je ne suis pas portugais de surcroit. Répondre
Envoyer
Top Actu
130 000 €
Vandoeuvre-lès-Nancy - 74 m²
Appartement Vandoeuvre-lès-Nancy
252 000 €
Bainville-sur-Madon - 165 m²
Maison de village Bainville-sur-Madon
135 000 €
Thionville - 97 m²
Appartement Thionville
239 200 €
Beuveille - 140 m²
Maison individuelle Beuveille
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension