Nancy: un islamiste radicalisé de 19 ans interpellé et placé en détention

Nancy - 16/09/2016 18h30
Lu 35 812 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Nancy: un islamiste radicalisé de 19 ans interpellé et placé en détention
Faits Divers
Une vue de Laxou, une ville dans la banlieue de Nancy (Meurthe-et-Moselle). PHOTO : DR

Un homme radicalisé soupçonné par les services de renseignement et de police d’être radicalisé a été interpellé et placé en détention provisoire. Il est poursuivi pour «apologie du terrorisme». Le parquet se refuse à tout commentaire alors que Manuel Valls a récemment assuré que la France déjoue des attentats «tous les jours».

Un jeune homme âgé de 19 ans, originaire de Tchétchénie, a été interpellé hier matin jeudi 15 septembre par un vaste dispositif de police à Nancy (Meurthe-et-Moselle), a-t-on appris de sources policières tandis que le parquet se refuse à tout commentaire. Le suspect radicalisé a été interpellé dans le quartier du Champ-le-Bœuf, un secteur populaire composé de barres d’immeubles entre Laxou et Maxéville non loin d’un autre quartier populaire Le Haut du Lièvre. 

Une première perquisition administrative, ordonnée par le préfet du département, a permis aux policiers nancéiens de confirmer les soupçons de radicalisation./ Des éléments liés au contexte de menace terroriste ont été retrouvés sur son téléphone portable et son ordinateur. Aucune arme n’a été retrouvée dans son logement, selon une source proche de l’enquête et il n’avait semble-t-il pas de projet d’attentat en préparation selon la même source. Le parquet a procédé à sa mise en examen pour «apologie du terrorisme» puis placé en détention à Nancy-Maxéville. Une information judiciaire va permettre des investigations supplémentaires.

En quelques jours, c’est le deuxième homme d’origine tchétchène impliqué dans un dossier lié au terrorisme en France.  Mansour Koudousov, un ressortissant russe radicalisé, d’origine tchétchène, âgé de 25 ans, a été expulsé vendredi vers la Russie. Il était en prison pour non-respect de son assignation à résidence, a annoncé samedi 10 septembre, Bernard Cazeneuve, le ministre de l’intérieur. Cette mesure a été prise « compte tenu de la menace grave que faisait peser sur l’ordre public le maintien de cet individu radicalisé sur le sol français », précise dans un communiqué le ministre, selon qui c’est la 17e expulsion de ce type depuis le début de l’année 2016. Il avait été arrêté en 2012 après les attentats commis par Mohamed Merah puis assigné à résidence, notamment à Die, dans la Drôme.

Suggérer une correction
Top Actu
41 000 €
Saint-Louis-lès-Bitche - 75 m²
Maison Saint-Louis-lès-Bitche
690 €
Moyenmoutier - 94 m²
Maison Moyenmoutier
360 €
Raon-l'Étape - 65 m²
Appartement Raon-l'Étape
170 €
Raon-l'Étape - 20 m²
Appartement Raon-l'Étape
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension