Grève des transports et sécurité maximale ont (un peu) gâché la Saint-Nicolas

Nancy - 05/12/2016 17h51
Lu 17 129 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Grève des transports et sécurité maximale ont (un peu) gâché la Saint-Nicolas
Culture
PHOTO : DR

La fréquentation du défilé de la Saint-Nicolas aurait fondu de moitié dimanche à Nancy (Meurthe-et-Moselle) alors que le réseau de transports en commun était en grève totale ce week-end. Le dispositif de sécurité inédit pour de telles festivités a aussi refroidit. 

Près de 200 000 spectateurs étaient attendus dans les rues de la ville de Nancy, un an après l’annulation totale des fêtes de la Saint-Nicolas en raison des attentats de novembre dernier, ce dimanche. Mais la moitié seulement des familles attendues étaient présentes au centre-ville de la cité ducale pour assister à une parade pourtant de bonne facture qui a déambulé dans un périmètre restreint entre la Place Carnot et la Place Stanislas en fin de journée. Hier soir, des milliers de personnes étaient réunies au centre-ville mais la foule était clairement moins dense qu’en 2014 om les bus et trams avaient circulé.

La grève totale samedi et dimanche – et qui se poursuit ce lundi – a empêché de nombreux spectateurs à rejoindre samedi les animations de rue et dimanche le cortège de Saint-Nicolas. Selon Transved l’exploitant du réseau, aucun bus et tram ne circulaient ce week-end en raison d’une réorganisation engagée par la direction et la suppression d’une cinquantaine de postes dont une dizaine de conducteurs. La plupart des spectateurs sont venus en voiture pour ceux qui n’ont pas eu la chance de se rendre Place Stanislas à pied ou à vélo.

- Sécurité maximale, "aucun incident" se félicite la préfecture -

La sécurité maximale et l’état de la menace encore très élevé de l’aveu des autorités a également pu décourager le grand public. Jamais une fête de Saint-Nicolas a vu de tels moyens sécuritaires déployés. Le maire Laurent Hénart (UDI) et le préfet de Meurthe-et-Moselle Philippe Mahé avaient promis un dispositif inédit de sécurité, entre fouilles, barrages filtrants et  effectifs renforcés de policiers, militaires et agents de sécurité issus du privé. Près de 800 places de parking avaient également été neutralisés au centre-ville. A Nancy, ce sont 319 effectifs des forces de sécurité intérieure et des militaires Sentinelle qui ont été déployés sur l'ensemble du parcours de défilé et dans le centre-ville, a indiqué la préfecture du département dans un communiqué.

Le dispositif «a été élaboré en parfaite coordination avec le maire de Nancy, qui a mis en place un dispositif de sécurité important en mobilisant de nombreux agents de police municipale, des agents bénévoles de la ville de Nancy, ainsi que d'importants moyens de sécurité privée et de sécurité civile» rappelle la préfecture. Un arrêté préfectoral interdisant l'utilisation de pétards ainsi qu'un arrêté interdisant le survol de drones sur l'ensemble du département ont été pris depuis le 2 décembre et resteront en vigueur jusqu'au 12 décembre.

La Saint-Nicolas de Nancy s’est «déroulé sans incidents» s’est félicité dans ce communiqué le préfet de Meurthe-et-Moselle. Samedi en remplacement du feu d’artifice et du spectacle pyrotechnique, la ville avait imaginé une batterie d’animations de rue au centre-ville. La foule était plus dense, selon nos constatations, même si la grève des transports en commun a certainement repoussé le déplacement de certains spectateurs qui attendront le week-end prochain pour leurs achats de Noël dans les boutiques du centre-ville. 

Suggérer une correction

0 Commentaire

Envoyer
Top Actu
360 €
Montigny-lès-Metz - 26 m²
Appartement Montigny-lès-Metz
283 000 €
Thionville - 134 m²
Maison Thionville
349 000 €
Thionville - 132 m²
Maison Thionville
200 000 €
Forbach - 90 m²
Maison Forbach
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension