Nancy: une locataire tuée par son propriétaire pour des loyers impayés

Nancy - 11/01/2017 16h55
Lu 74 546 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Nancy: une locataire tuée par son propriétaire pour des loyers impayés
Faits Divers
(PHOTO: GOOGLE STREET VIEW/ LORACTU.fr)

Un homme, chauffeur de taxi et propriétaire de plusieurs appartements est jugé à Nancy (Meurthe-et-Moselle) pour le meurtre présumé de l’une des locataires qui était en retard dans le paiement de ses loyers. Le suspect est accusé d’avoir jeté dans le vide sa locataire.

Le propriétaire de 44 ans qui était chauffeur de taxi à Nancy mais aussi propriétaire d’une vingtaine de logements dans la ville est jugé cette semaine par la Cour d’assises pour avoir tué l’une de ses locataires en 2013. Lors d’une violente altercation dans le logement occupé par une jeune femme, elle aurait été jetée par la fenêtre par le propriétaire en raison de loyers impayés. Le procès qui s’est ouvert mardi aux assises de Meurthe-et-Moselle et qui doit s’achever vendredi se concentre sur les motivations du suspect mais aussi sur son profil.

Durant la première journée du procès de Christophe Voignier, la justice est revenue sur son train de vie et sa relation avec le travail. En plus de son activité de taxi de nuit dans la cité ducale, le quadragénaire avait acheté de manière compulsive une vingtaine d’appartements. «Obsédé» par le travail et petit dormeur, l’homme travaillait quasiment sans interruption pour rembourser ses crédités contractés pour l’achat de ses biens dont la gestion lui prenait beaucoup de temps. Le chauffeur de taxi avait mauvaise réputation, plusieurs clients avaient déposé des signalements. Accueil, dépassement tarifaire, remarques déplacées: l’association gérant les taxis de Nancy avaient reçu plusieurs plaintes à son encontre.

LIRE AUSSI. Nancy : un propriétaire jette sa locataire par la fenêtre

La mort de la locataire, retrouvée au sol après défenestration de son appartement, avait d’abord été étudiée la piste du suicide. Avant l’autopsie du corps, Christophe V. avait appelé lui-même la police en assurant avoir tué la jeune locataire. Au procès, il a confirmé devant les jurés ses aveux déjà offerts aux enquêteurs. «Je reconnais avoir tué madame H. J’étais dans un état de fatigue, de stress et j’ai perdu la raison» a-t-il répété. 

- 3 500 à 4 000 euros de dettes -

La locataire devait 3 500 à 4 000 euros à son propriétaire qui «détestait» sa victime, selon plusieurs témoins. Le quadragénaire est aussi décrit comme instable personnellement. Il multiplie aussi les conquêtes, et trompe ses compagnes successives par l’intermédiaire de sites de rencontres. Il aurait également fait des propositions indécentes, à caractère graveleuses, à des clientes prises en charge dans son taxi ou des locataires. 

La police pensait d’abord au suicide de la victime en raison de son profil puisqu’elle avait déjà tenté de mettre fin à ses jours. La jeune femme avait déjà déposée une plainte contre son  propriétaire qui avait été classée sans suite.

Le verdict du procès est attendu vendredi 13 janvier tandis que l’accusé risque la réclusion criminelle à perpétuité. 

Suggérer une correction

0 Commentaire

Envoyer
Top Actu
73 000 €
Le-Val-d'Ajol - 65 m²
Maison Le-Val-d'Ajol
100 000 €
Le-Val-d'Ajol - 130 m²
Ferme Le-Val-d'Ajol
73 000 €
Le-Val-d'Ajol - 76 m²
Maison Le-Val-d'Ajol
78 000 €
Le-Val-d'Ajol - 83 m²
Chalet Le-Val-d'Ajol
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension