Nancy: un octogénaire raconte aux Assises pourquoi il a tué sa femme atteinte d'Alzheimer

Nancy - 09/03/2017 15h10
Lu 23 894 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Nancy: un octogénaire raconte aux Assises pourquoi il a tué sa femme atteinte d'Alzheimer
Société
PHOTO : ILLUSTRATION/ LORACTU.fr

Un homme est jugé jusqu’à jeudi pour le meurtre de sa femme en Meurthe-et-Moselle. Le verdict est attendu ce soir aux assises de Nancy. L’octogénaire a expliqué durant son procès pourquoi il a tué sa femme atteinte de la maladie d’Alzheimer. 

La Cour d’assises de Meurthe-et-Moselle se penche de mardi à jeudi sur le sort délicat d’un homme âgé de 86 ans qui est jugé pour avoir tué son épouse en 2015 au domicile conjugal à Gélacourt près de Baccarat, au sud de Nancy. Un drame qui avait provoqué un vif émoi dans ce petit village du département où ce couple sans connu était apprécié par ses habitants. Ex-marchand de bonbons, l’octogénaire ne supportait plus l’état de santé de son épouse.

Le prévenu est jugé dès ce mardi pour «homicide aggravé car commis sur conjoint». Durant l’enquête de gendarmerie, le vieil homme avait expliqué qu’il ne supportait plus l’aggravation de l’état de santé de son épouse âgée de 84 ans qui souffrait de signes de la maladie d’Alzheimer mais aussi de difficultés d’audition. Devant le refus répété de son épouse d’être admise dans une maison de retraite, son mari en grande «détresse psychologique» au moment du drame a décidé d’en finir. L’homme a étouffé sa femme avec un sac plastique puis a tenté de se pendre. Il avait été retrouvé inanimé par les secours.

"On allait fêter nos noces de diamant, nous avons toujours tout fait ensemble, on marchait main dans la main. Pour moi, c'était une sainte, pas un brin de malice, je n'avais rien à lui reprocher", a raconté le prévenu lors de son procès cette semaine alors qu’il doit prochainement fêter ses 87 ans.  "Elle n'arrivait plus à cuisiner, elle laissait le gaz allumé et au téléphone, elle ne reconnaissait plus personne" a-t-il détaillé devant les jurés. 

Le verdict est attendu jeudi soir. L’homme, théoriquement, risque la réclusion criminelle à perpétuité. 

Suggérer une correction
Top Actu
79 000 €
Moyeuvre-Grande - 116 m²
Appartement Moyeuvre-Grande
450 €
Amnéville - 65 m²
Appartement Amnéville
89 000 €
Mont-Saint-Martin - 56 m²
Maison Mont-Saint-Martin
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension