INTERVIEW. Pierre Gattaz, président du Medef, trouve le programme Fillon le "plus abouti"

Nancy - 06/04/2017 00h02 - mis à jour le 06/04/2017 00h50
Lu 13 285 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
INTERVIEW. Pierre Gattaz, président du Medef, trouve le programme Fillon le "plus abouti"
Economie
Pierre Gattaz, le président du Medef.

Le président du Medef attendu en Meurthe-et-Moselle jeudi a expliqué à LORACTU pourquoi il préférait le programme économique de François Fillon et en quoi Marine Le Pen est "dangereuse" pour les entreprises. 

LORACTU. Vous effectuez un déplacement jeudi en Meurthe-et-Moselle pour lancer l'opération "les déterminés" visant à favoriser la création d'entreprises dans les banlieues. En quoi consiste cette idée défendue par le Medef ? 

Pierre Gattaz ; - Il s'agit d'une initiative visant à favoriser la création d'entreprise dans des territoires abandonnés. L'initiative est née à Cergy-Poitoise grâce à Moussa Camara qui pilote le projet. C'est un jeune issu d'un quartier populaire qui m'a interpellé il y a trois ans.

Durant cinq à six semaines, un groupe de 15 jeunes profite de formation et de conseils pour réaliser leurs projets d'entreprises. Nous sommes en train de tester cette initiative à Nancy permettant à des jeunes de quartier populaires mais aussi de la ruralité de lancer leur boîte de services, leur site de e-commerce, leur fast-food, leur start-up du numérique, leur régie locale de transports... Nous voulons déployer ce dispositif dans tous les bassins d'emploi et en priorité ceux fortement frappés par le chômage. Il y a d'abord eu l'Ile-de-France, Lyon, La Réunion et maintenant Nancy. On avance comme Mc Donald's à ses débuts avec un déploiement progressif. Des chefs d'entreprises confirmés s'occupent de ces jeunes en les accompagnant au lancement de leur projet. Les associations locales et les Medef locaux travaillent ensemble pour faire le lien avec les jeunes. 

A moins de 20 jours du premier tour de la présidentielle, le sujet des banlieues et des perspectives à donner aux jeunes vivant dans les quartiers populaires sont peu abordés par les candidats...

La problématique de l'emploi n'est pas encore pleinement abordée par les candidats à l'élection présidentielle. Seul François Fillon parle de "plein emploi" mais il faut ausi évoquer plus l'enjeu du plein emploi dans nos quartiers. Il faut aussi rapprocher l'Education nationale des formations aux métiers. Chaque année en France, 300 000 emplois sont non pourvus. Des peintres, des menuisiers, des boulangers... Le Medef contribue à expliquer ces beaux métiers avec l'opération "Beau Travail" pour faire la promotion des métiers demandés. 

Les 11 candidats se sont affrontés mercredi soir lors d'un premioer débat. Qu'en avez-vous pensé et globalement que pensez-vous de cette campagne présidentielle ? 

Je vois deux blocs de candidats. Parmi les cinq principaux, deux seulement assument l'entreprise et l'économie de marché. C'est François Fillon et Emmanuel Macron. Les trois autres notamment Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon se trompent complètement de diagnostic. Ce n'est pas l'euro qui a inventé 400 000 normes ou qui a écrit notre Code du travail. Ces candidats se trompent complètement. Le programme de Le Pen c'est 125 milliards d'euros de dépenses publiques, celui de Mélenchon c'est 75 milliards. Le marché français est trop petit. Nos entreprises doivent grandir et aller à la conquête de l'Europe puis du Monde. La proposition du repli sur soi c'est le refus d'aller jouer en Ligue des Champions. 

Vous avez déjà annoncé votre préférence pour les programmes de François Fillon et Emmanuel Macron. Lequel vous séduit le plus sur le plan économique ? Vont-ils assez loin dans les réformes pour relancer l'économie française ? 

Le programme de François Fillon est le plus abouti. Il va dans le bon sens. Emmanuel Macron ne va pas jusqu'au bout notamment concernant la baisse des charges pour les entreprises. Il ne veut pas baisser les charges pour tous les salaires mais s'arrêter à 2,5 Smic. 

Marine Le Pen est régulièrement donnée en tête des sondages et séduit de plus en plus les commerçants et chefs d'entreprises de TPE-PME. Quel message adressez-vous au monde de l'entreprise alors que vous estimez que son programme est "suicidiare" ? 

Je comprends les chefs d'entreprises qui ont la rage et de la colère car il y a la compléxité des normes, l'écrasante fiscalité, des impôts agressifs. Tous les prélèvements obligatoires ont augmenté. Le vote FN, c'est un vote de colère. Je demande aux chefs d'entreprise de lire tous les programmes des candidats à la présidentielle. Le programme de Mme Le Pen c'est le scénario de l'Argentine il y a quinze ans avec cette proposition du retour au franc. Tout le monde est désormais pauvre dans ce pays et toues les catastrophes se sont produites sur la monnaie, la dette publique, la création d'emploi dans les entreprises, l'épargne et le pouvoir d'achat des ménages. 

Suggérer une correction

0 Commentaire

Envoyer
Top Actu
206 500 €
Sexey-aux-Forges - 105 m²
Maison Sexey-aux-Forges
130 000 €
Senones - 110 m²
Maison Senones
89 000 €
Senones - 160 m²
Maison Senones
57 000 €
Senones - 83 m²
Appartement Senones
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension