Rousselot "assume" sa part de responsabilité dans les déboires de l'ASNL, exclut son retrait

Nancy - 22/05/2017 15h00
Lu 28 915 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Rousselot "assume" sa part de responsabilité dans les déboires de l'ASNL, exclut son retrait
Sports
Le président de l'ASNL, Jacques Rousselot au stade Marcel picot de Tomblaine (Meurthe-et-Moselle). (PHOTO: ASNL)

Le président de Nancy qui retrouve la Ligue 2 la saison prochaine à l'issue d'une mauvaise saison a assuré lundi "assumer" sa part de responsabilité dans les déboires de son club. Jacques Rousselot exclut toutefois de se retirer persuadé que son club et lui vont "rebondir".

M.Rousselot, president de l'AS-Nancy Lorraine, a assuré lundi devant des journalistes qu'il comptait rester à la tête du club qui retrouve la Ligue 2 la saison prochaine après une année passée dans l'élite. "J'ai des moments de découragement comme tous les hommes, des moments de déprime (...) mais tant que j'aurai la santé, j'ai beaucoup d'énergie et de volonté, je sais rebondir et je vais tenter de rebondir" a-t-il assuré à la presse qui le questionnait sur son avenir à la tête de l'ASNL. En cours de saison, Jacques Rousselot avait évoqué publiquement son ras-le-bol du monde du foot et comptait vendre le club à des investisseurs étrangers pour se retirer. 

"J'ai ma part de responsabilité, je ne m'en cache pas" a assuré le patron de l'ASNL qui a vécu une saison douloureuse: résultats sportifs en déshérence, soucis de disciplines de ses joueurs et déboires personnels, vente avortée et échec de sa candidature à la présidence de la Fédération Française de Football (FFF).  "On gagne ensemble, on perd ensemble, je ne jetterai pas la faute sur quiconque" a poursuivi M. Rousselot. Sur l'avenir de son entraîneur Pablo Correra, il a promis des discussions à venir sans toutefois pouvoir se prononcer sur son maintien ou son départ du club. "Je vais voir avec lui. Vous connaissez mon attachement à l'homme. Il est salarié de l'ASNL, il a un contrat qui court. On a fait de grandes choses ensemble. Je vais le voir pour qu'on puisse discuter d'homme à homme, tranquillement" assure-t-il alors qu'il avait menacé en cours de saison de démissionner. 

LIRE AUSSI. Foot - Nancy retrouve la Ligue 2, les supporters en colère

Rousselot croit encore possible le maintien de l'ASNL en Ligue 1​

- "Garder tous les salariés -

"On savait qu'on avait des joueurs qui méconnaissaient la Ligue 1, ils ont fait le maximum pour monter en L1 quand ils étaient en L2" poursuit Jacques Rousselot qui reconnaît un "manque d'expérience" d'une partie de ses joueurs. "Le recrutement n'était pas à la hauteur" a dit le president de l'ASNL. "Il y a eu une cascade de difficultés, dans la préparation au niveau sportif, au niveau des blessures, des joueurs qui n'étaient pas au rendez-vous" liste le dirigeant. Reconnaissant également qu'il s'est "dispersé" en menant de front la vente du club et sa campagne à la FFF mais a répété qu'il "n'a jamais lâché le club" auquel il est "attaché". 

"Tant qu'on aura pas la capacité financière d'être dans le Top 10 des clubs de Ligue 1, on sait qu'on pourra faire le yo-yo entre L1 et L2" explique-t-il, estimant qu'il y a au moins "20 clubs français dans cette situation". "C'est difficile, ça nous fait mal de retrouver la Ligue 2" qu'il appelle volontiers le "purgatoire". Estimant qu'il y aura des "conséquences économiques importantes" pour l'ASNL, il a promis de "faire le pari de garder l'ensemble des salariés". 

Le budget du club va passer de 30 millions d'euros (Ligue 1) à 16 millions pour la saison prochaine, selon M. Rousselot. "On va continuer avec le même nombre de salariés" mais "il manquera 2 millions d'euros" pour dégager un budget équilibré, selon le dirigeant. Il y a quelques semaines, Jacques Rousselot avait répété qu'il était toujours en négociation avec de possibles acheteurs. 

Apres sa victoire 3-1 face à Saint-Etienne samedi à domicile lors de son dernier match, Nancy n'a pas réussi à se maintenir en L1. Contrairement à Metz qui reste dans l'élite et Strasbourg qui monte, l'ASNL va retrouver la seconde division "le cœur serré" regrette M. Rousselot. 

Suggérer une correction
Top Actu
126 000 €
Blainville-sur-l'Eau - 80 m²
Maison Blainville-sur-l'Eau
99 000 €
Gerbéviller - 150 m²
Maison Gerbéviller
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension