Votre recherche:



Votre publicité ici

Votre publicité ici

12/03/2014 14:41
Sarreguemines /
Politique
La Rédaction

Un dispositif spécial de sécurité était toujours en place hier soir à Behren-lès-Forbach (Moselle) au lendemain d'une nuit de violences liées à l'interpellation, lundi après-midi, d'un jeune meneur d'un quartier sensible de cette commune classée zone de sécurité prioritaire.

 

Les violences qui se jouent à une semaine du premier tour des élections municipales donne de l’eau au moulin du Front National qui se présente dans la commune à côté de Forbach. Même si les violences se passent dans la commune voisine de 8 000 habitants, Florian Philippot, en embuscade pour remporter la mairie, en profite pour surfer sur les problèmes liés à la ZSP qui touche les deux communes. D’ailleurs, au cabinet du maire de Forbach, on s’inquiète des amalgames entre les deux communes faites dans les médias qui ont un impact dans l’opinion.

 

«Les exactions commises ne concernent que le territoire de la ville de Behren-lès-Forbach. Aussi au vu du contexte local, vous devriez être plus vigilants sur le contenu de ce que vous éditez (…)» s’agace la mairie de Forbachauprès de LOR’Actu.fr.

 

Ces événements pourraient bien avoir des conséquences politiques. Forbach et Behren-lès-Forbach ont été classés à l'automne dernier en zone de sécurité prioritaire (ZSP) par le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls. Une décision qui ne suffit pas selon Florian Philippot, numéro deux du FN et candidat à la mairie de Forbach. Le candidat Front National qui surfe à fond sur le sujet de la sécurité compte bien en profiter. Une situation «récupération des évènements» qui met en colère ses adversaires, notamment le PS et l’UMP.

 

Ces violences urbaines «constituent une gifle de rappel à des responsables locaux qui nient les problèmes d'insécurité pour ne pas avoir à les traiter, à commencer par le maire socialiste sortant de Forbach» tacle dans un communiqué Florian Philippot, candidat FN de Forbach. Il dénonce le fait que le maire PS de Forbach avait «paradé au côté de Manuel Valls en octobre dernier, bernant les habitants de l'agglomération de Forbach avec une ZSP qui devait être une solution miracle contre l'insécurité».

 

La mairie veut "apaiser" les esprits

 

 

LIRE AUSSI. Behren-lès-Forbach: violences urbaines, pompiers attaqués et gendarmes blessés

A Behren-lès-Forbach, des scènes de guérillas urbaines en pleine nuit

 

«Toute cette violence montre bien les dégâts d'une politique laxiste généralisée : une ZSP fantôme, un maire absent et des forces de sécurité affaiblies par des moyens et des effectifs en constante baisse depuis Nicolas Sarkozy» estime Florian Philippot qui affirme que «Forbach a besoin d'un maire intraitable avec la délinquance, qui prenne toute la mesure du problème -sans le nier !- et qui sache mettre la pression sur les pouvoirs publics dans l'intérêt de tous. C'est aussi cela la tolérance zéro municipale».

  

«Si je suis élu maire je demanderai immédiatement un rendez-vous au ministre de l’Intérieur pour lui signifier l’échec de sa politique et la nécessité d'un changement radical» conclut le candidat FN de Forbach.

 

Du côté du maire de Behren-Lès-Forbach qui est sans étiquette, on «refuse de rajouter de l’huile sur le feu» alors que le contexte politique local est «très tendu». En bref, le maire voisin de Forbach veut éviter de faire le jeu du Front National en occupant la scène médiatique après ces violences.  Le Parquet de Sarreguemines qui est saisi du dossier poursuit son enquête après les émeutes. Le sous-préfet d’arrondissement qui s’est rendu sur place mardi pour tenter d’apaiser le climat souhaite que la situation rentre dans l’ordre rapidement. Le représentant de l’Etat veut lui aussi éviter d’en rajouter alors que le premier tour de Forbach s’annonce en faveur du FN. «La réponse judiciaire viendra plus tard», estime Michel Heuzé, le sous-préfet de Forbach.

 

Le premier adjoint au maire de Behren-lès-Forbach a estime qu’au vu du taux de chômage de la commune – près de 40% - «les jeunes sont mal dans leur peau» sans toutefois «excuser» les violences commises dans la ville. 

 
Commentaires
>> Réagir à cet article


Question antispam : Quel appareil conduit un pilote d'avion ?
Le 12/03/2014 16:42
par Urgo
Ce Monsieur croit au Père Noël et s'imagine être le futur redresseur de torts de la ville. Il fera comme les "p'tits copains", c'est à dire avec les moyens du bord fournis par l'Etat et le ministère de l'Intérieur. Au regard de la situation socio-économique du pays, il y a des portions de territoires, sacrifiées pour de longues années où, la légalité républicaine ne s'imposera temporairement qu'à coups de matraques et de gaz lacrymogènes.
Le 13/03/2014 10:13
par aspro
Ce...Monsieur ne croit même pas au Père-Noël !...il croit en Lui...à rien d'autre !
>> Répondre à ce commentaire


Question antispam : Quel appareil conduit un pilote d'avion ?

 

LOR'Actu.fr est un service d'informations en région Lorraine (Moselle, Meurthe-et-Moselle, Meuse et Vosges). Retrouvez ici de nombreux contenus : photos, vidéos, sons, jeux et cadeaux, à Metz, Nancy et toutes les villes de Lorraine; mais aussi de nombreuses actualités à Metz, Nancy, Thionville, Epinal, Sarreguemines, et Bar-le-Duc sur le Cinéma, la Culture, l'Economie, les Faits divers, les Loisirs, les Médias, la Politique, la Société, les Sorties, les Sports.