La CGT va bloquer jeudi la centrale nucléaire de Cattenom en Moselle

Thionville - 25/05/2016 13h49
Lu 59 331 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
La CGT va bloquer jeudi la centrale nucléaire de Cattenom en Moselle
Economie
La centrale nucléaire de Cattenom (Moselle), l'une des plus importantes de France. PHOTO : FLICKR/ CC

Le syndicat a annoncé l’installation d’un barrage filtrant jeudi à l’entrée du site nucléaire de Cattenom (Moselle), a-t-on appris de source syndicale. A l’issue, la  CGT pourrait entrainer les salariés dans une grève et impacter la production d’électricité de l’une des plus puissantes centrales de France.

Un barrage filtrant sera installé jeudi matin tôt en Moselle à l’entrée du site nucléaire de Cattenom, l’une des plus puissantes centrales nucléaires du pays, selon des sources syndicales. Jeudi matin, à l’heure de la prise de poste le syndicat doit bloquer l’accès au site nucléaire. Dans la foulée, une assemblée générale sera convoquée pour décider ou non d’une grève qui pourrait impacter la production d’électricité de Cattenom.

Après les carburants et les transports, la CGT veut s’attaquer à l’électricité. La puissante branche syndicale CGT Energie a annoncé mardi soir vouloir étendre le mouvement de grève aux centrales nucléaires françaises. Le secrétaire général, Philippe Martinez, avait prévenu mardi matin sur BFMTV/ RMC en appelant à une «grève générale» dans «tous les secteurs» pour faire plier le gouvernement.

«C’est en ce moment que se joue le sort du projet de loi travail, donc c’est maintenant qu’il faut agir. Jeudi, nous appelons donc le personnel à participer au mouvement et à faire monter la pression, que ce soit par des baisses de charge ou des coupures sur le réseau» selon Marie-Claire Cailletaud, porte-parole de la fédération CGT-Energie. "Des coupures électriques ont déjà eu lieu aujourd'hui (mardi) dans plusieurs quartiers de Nantes ainsi que dans le plus grand centre commercial d'Europe à Marseille, mais les baisses de charge pourraient être plus importantes jeudi", prédit-elle.

- Des préavis de grève déposés dans d'autres centrales -

Une centrale nucléaire, Nogent-sur-Seine (Aube), en Champagne-Ardenne (Grand-Est) a déjà décidé de voter la grève effective dès ce mercredi soir 22H. Selon Arnaud Pacot, secrétaire général CGT-Energie dans le département de l'Aube, les salariés ont décidé mardi de bloquer le site de la centrale de Nogent et "une baisse de charge" à partir de jeudi. D'après le syndicaliste, un des deux réacteurs est déjà à l'arrêt depuis mardi "en raison d'un problème technique". "On fera en sorte de ne pas le redémarrer, a-t-il précisé. Quant au réacteur n°2, il y aura une baisse de charge, avec l'idée de l'arrêter totalement." Et Arnaud Pacot d'ajouter que la centrale avait déjà connu des baisses de charge "de l'ordre de 15 à 30%" lors des précédentes journées d'action contre la loi Travail. "Notre but n'est pas de faire tomber le réseau, mais on passe au cran supérieur", assure Arnaud Pacot.

D’autres préavis de grève ont été déposés dans des centrales nucléaires en France notamment en Normandie, à Flamanville (Manche), Paluel et Penly (Seine-Maritime), selon des médias locaux. La CGT bloquera également l’accès à la centrale nucléaire de Gravelines (Nord) avec des barrages. 

Suggérer une correction
Top Actu
165 000 €
Haute-Kontz - 1350 m²
Terrain Haute-Kontz
125 000 €
Lunéville - 120 m²
Maison Lunéville
410 000 €
Sarreguemines - 249 m²
Maison Sarreguemines
289 000 €
Metz - 230 m²
Maison Metz
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension