Macron dénonce la profanation d'un cimetière juif en Moselle

Thionville - 03/04/2017 14h57
Lu 14 123 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Macron dénonce la profanation d'un cimetière juif en Moselle
Société
Emmanuel Macron, candidat à la présidentielle (En Marche!) lors d'un meeting à Quimper le 16 janvier 2017.

Plusieurs personnalités politiques dont le candidat à la présidentielle Emmanuel Macron ont dénoncé la profanation d'un cimetière juif en Moselle. Une enquête a été ouverte. 

Une quarantaine de tombes d’un cimetière juif a été profanée dans le nord de la Moselle, près de Thionville (Moselle) à quelques kilomètres de la frontière franco-allemande. Une enquête est ouverte pour déterminer les motivations de ce saccage qui met en émoi la communauté juive.

La communauté juive du nord de la Moselle est en émoi. Une quarantaine de tombes d’un cimetière israélite de Waldwisse, au nord de Thionville ont été saccagées et retournées, a-t-on appris de source proche de l’enquête. Les tombes ne comportent pas d’inscription antisémite, apprend-t-on de même source. Sur les cinquante tombes que compte ce cimetière ancestral, une quarantaine au total a été vandalisée. Une enquête est ouverte pour déterminer la motivation du saccage, s’il y a lieu ou non de retenir le motif de la haine antisémite.

LIRE AUSSI. Moselle: une quarantaine de tombes d’un cimetière juif saccagées

En 2014, plusieurs tombes avaient déjà été saccagées dans le même cimetière par plusieurs adolescents qui avaient été condamnés à remettre le cimetière en ordre. Le représentant du consistoire de Thionville a déposé une plainte à la gendarmerie qui a effectué des relevés scientifiques sur le site quia déjà connu plusieurs dégradations dans son histoire dont certaines motivées par la haine des juifs.

- Condamnations politiques -

Le maire Les Républicains de Thionville Pierre Cuny a dit «condamner» avec la plus grande fermeté la profanation du cimetière juif de Waldwisse. Ces actes sont abjects et indignes. Dans une période où les valeurs de la République sont menacées, il ne peut y avoir de place pour l'intolérance et le vandalisme. J'apporte tout mon soutien aux familles victimes» a-t-il assuré sur les réseaux sociaux. 

"Emotion et colère suite au saccage de 40 tombes juives dans le cimetière juif de Waldwisse. @Le_CRIF demande une enquête et action immédiate" a indiqué le président du CRIF sur Twitter. "Profondément bouleversé d'apprendre la profanation du cimetière juif de #Waldwisse. Pensées à nos morts qui doivent pouvoir reposer en paix" a écrit le Grand Rabin de France. "À Waldwisse quand l’antisémitisme renverse les tombes, c’est la République qui est attaquée. J'ai à cœur de lutter contre cette menace" a dénoncé le candidat à la présidentielle Emmanuel Macron. "J'exprime tout mon soutien aux familles, à la communauté juive et à la municipalité de Waldwisse.‬J'espère l'identification des auteurs et une sanction exemplaire" affirme de son côté le sénateur-maire de Moselle (LR) François Grosdidier. 

 

Suggérer une correction
Top Actu
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension