Clip de rap tourné à Guénange: quatre participants devant la justice

Thionville - 07/04/2017 10h49
Lu 41 470 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Clip de rap tourné à Guénange: quatre participants devant la justice
Société
(PHOTO: CAPTURE YOUTUBE)

La gendarmerie a interpellé quatre individus soupçonnés d’avoir organisé et participé au tournage d’un clip de rap violent à Guénange (Moselle), près de Thionville. Un clip qui avait défrayé la chronique. L’un des suspects est poursuivi pour «apologie du terrorisme». 

Quatre jeunes hommes ont été présentés jeudi à la justice au tribunal correctionnel de Thionville pour avoir activement participé à l’organisation et au tournage d’un clip de rap violent dans une cité populaire de Guénange, une ville en proie au trafic de stupéfiants et à la «petite délinquance». Deux suspects ont été interpellés mardi par les gendarmes tandis que deux autres étaient déjà connus de la justice puisqu’ils étaient placés en détention dans le cadre d’une autre affaire.

La justice poursuit les quatre prévenus pour «détention d’armes» puisque des armes réelles ont été utilisées pour le tournage de ce clip de rap qui a été vu par des centaines de milliers d’internautes. Sur la plateforme Youtube, le compteur de vues a grimpé à plus de 200 000 sans compter la reprise sur les réseaux sociaux. Le chanteur du clip est poursuivi pour «apologie du terrorisme» en plus de la détention d armes. Le parquet a requis hier la mise sous écrou des quatre suspects dans l’attente de leur procès le 11 mars. Seuls les deux prévenus déjà placés en détention sont retournés derrière les barreaux tandis que les deux autres ont été mis en examen et placés sous contrôle judiciaire.

- Apologie du terrorisme -

La défense va plaider la liberté artistique tandis que le parquet considère que le clip est trop violent et fait l’apologie de la violence et du terrorisme. L’affaire avait pris une tournure politique puisque le maire PS de Guénange avait dénoncé la diffusion de ce clip tourné dans sa ville sans autorisation. Le Front national local s’était aussi saisi de l’affaire en dénonçant un trouble à l’ordre public.

La gendarmerie avait ouvert une enquête après la publication de ce clip de rap. 

Suggérer une correction

0 Commentaire

Envoyer
Top Actu
206 500 €
Sexey-aux-Forges - 105 m²
Maison Sexey-aux-Forges
130 000 €
Senones - 110 m²
Maison Senones
89 000 €
Senones - 160 m²
Maison Senones
57 000 €
Senones - 83 m²
Appartement Senones
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension