Thionville lance un projet d’espace de co-working pour favoriser le télétravail des frontaliers

Thionville - 10/04/2017 19h20
Lu 29 116 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Thionville lance un projet d’espace de co-working pour favoriser le télétravail des frontaliers
Economie
(PHOTO: DR)

L’agglomération de Thionville (Moselle) a validé le principe d’un projet de site de co-working consistant à proposer aux travailleurs frontaliers le télétravail pour pallier aux difficultés d’accès vers le Luxembourg. Le premier bâtiment devrait sortir de terre d’ici 2018.

Un bâtiment de 5 étages de près de 400 m² chacun dont le coût est évalué à 4,5M€ doit voir le jour d’ici 2018 le long de l’A31 juste à côté du grand complexe Décathlon inauguré il y a quelques mois. D’ailleurs le projet doit comprendre à terme cinq immeubles de ce type si des promoteurs privés et des entreprises sont séduits par le concept. Le but ? La communauté d’agglomérations de Thionville-Portes de France veut encourager les entreprises luxembourgeoises à ouvrir des bureaux du côté français de la frontière pour favoriser le télétravail des salariés de l’agglomération thionvilloise qui sont toujours de plus en nombreux à emprunter l’A31 saturée ou le train.

Deux plateaux seront commercialisés à l’attention d’entreprises autorisant leurs salariés à faire du télétravail. Les trois autres étages seront consacrés à des espaces de co-working confiés à un exploitant privé. Selon une étude commandée par l’agglomération au cabinet PwC, près de 10 000 salariés peuvent, dans un premier temps, être concernés par le télétravail. Chaque jour, au moins 90 000 frontaliers lorrains se rendent au Luxembourg pour travailler. 

Suggérer une correction
Top Actu
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension