Lorraine: jugé pour avoir amené du gaz hilarant mortel à une soirée

Vosges - 09/03/2017 16h06
Lu 31 044 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Lorraine: jugé pour avoir amené du gaz hilarant mortel à une soirée
Faits Divers
PHOTO: DR

Un jeune homme de 25 ans a été jugé par le tribunal correctionnel d’Epinal mercredi. Une soirée festive avait mal tourné lorsqu’un gaz présenté comme hilarant a été utilisé par plusieurs participants. Un des invités avait inhalé cette substance et avait succombé.

Le parquet d’Epinal a requis six mois de prison avec sursis mardi contre un jeune homme âgé de 25 ans qui était jugé par le tribunal correctionnel pour «homicide involontaire». Au mois de janvier 2016, le jeune participait à une soirée entre amis et a amené plusieurs bouteilles de gaz présenté aux invités présents comme du «gaz hilarant». Le suspect n’a en fait pas mis à disposition de gaz hilarant contenant du protoxyde d’azote mais d’une bonbonne de dépoussiérant pour claviers d’ordinateurs contenant mais d’un mélange de butane et de propane.

L’un des invités à la soirée survenue en janvier 2016 est mort sur le coup d’un oedème pulmonaire quelques secondes après avoir inhalé le contenu de cette bouteille de gaz. Durant l’audience, le jeune homme a reconnu avoir amené des bouteilles de gaz mais a réfuté toute responsabilité pénale dans le mort de l’invité, assurant l’avoir prévenu comment faire pour que son usage ne soit pas dangereux. «Je lui ai dit comment faire pour minimiser les risques au moment d’inhaler ce produit. Il ne nous a pas écoutés malheureusement…» a-t-il assuré devant le juge et le représentant du ministère public.

LIRE AUSSI. Du gaz hilarant en cause dans le décès d'un jeune homme dans les Vosges

Lorraine : une jeune meurt d’une overdose de gaz hilarant

Vendredi 1er janvier 2016, une dizaine de jeunes venus célébrer le Nouvel An à Ventron (Vosges) avaient décidé de faire durer les festivités au domicile de la grand-mère de l'un d'eux.  Au cours de la soirée, ces "étudiants sans aucun souci", selon M. Manteaux, ont fait tourner une bonbonne de gaz hilarant, de plus en plus couru dans les soirées où il a pour effet de faire rire et de modifier la voix de celui qui l'inhale, en général via un ballon de baudruche.

- Une "drogue légale" deplus en plus légale chez les jeunes -

Dans la nuit du 1er au 2 janvier, "le gaz tourne, on l'utilise avec le ballon", explique le procureur. "A 02H30 du matin (la victime) remet le ballon sur la bonbonne, le charge, et aussitôt chargé, inhale le produit", sans passer par la phase de réchauffage du gaz, contenu à -50°C dans les bonbonnes.
"Aussitôt après l'inhalation, il commence à rire, puis est pris de convulsions immédiatement", raconte M. Manteaux, procureur de la République d'Epinal. Appelés sur les lieux, les pompiers ne peuvent que constater le décès du jeune homme, tout juste reçu au concours d'infirmier. De l'alcool et de la marijuana ayant également tourné lors de la soirée.

Selon le site de prévention drogues info service, "à forte dose, le protoxyde d'azote peut être la cause d'une dépression respiratoire pouvant entraîner la mort. De plus, les effets très rapides et fugaces du protoxyde d'azote incitent parfois l'usager à des inhalations répétées pouvant conduire à la mort par asphyxie".

Le tribunal correctionnel rendra son verdict le 11 avril prochain. 

Suggérer une correction
Top Actu
79 000 €
Moyeuvre-Grande - 116 m²
Appartement Moyeuvre-Grande
450 €
Amnéville - 65 m²
Appartement Amnéville
89 000 €
Mont-Saint-Martin - 56 m²
Maison Mont-Saint-Martin
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension