Walygator se donne un coup de jeune et baisse ses tarifs pour être "le parc le moins cher d’Europe"

Metz - 30/04/2017 19h19
Lu 74 319 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Walygator se donne un coup de jeune et baisse ses tarifs pour être "le parc le moins cher d’Europe"
Loisirs & Sorties
L'une des attractions phares du parc d'attractions Walygator, "Monster", une montagne russes inversée.

Le parc d’attractions de Maizières-lès-Metz (Moselle) situé entre Metz et Thionville a lancé sa nouvelle saison ce week-end. Coup de jeune et baisse de tarifs sont au programme afin d’en faire le «parc le moins cher d’Europe» assurent ses récents propriétaires, un groupe espagnol de loisirs.

Le parc de loisirs inauguré en 1989 en Moselle et racheté en 2015 par le groupe espagnol Aspro Parks (Aqualand, Walibi Sud-Ouest, l’Aquarium de Barcelone, Marineland Espagne, l’Aquarium de Lyon…) veut relancer le parc lorrain racheté à des actionnaires locaux il y a deux ans. Un nouveau directeur d’exploitation, Materne Heiligenstein, qui a participé au lancement de Center Parcs en Moselle a été recruté pour relancer le parc qui a accusé une importante baisse de fréquentation ces dernières saisons. «Notre objectif est fixé à 300 000 visiteurs pour offrir un équilibre à ce parc plein de potentiel» assure Wilfrid Lelandais, responsable France pour le groupe de loisirs.

Pour faire revenir les visiteurs, Walygator a opéré une nouvelle stratégie tarifaire. «Nous sommes le parc le moins cher d’Europe avec une telle offre en attractions et spectacles» assure M. Lelandais. Ainsi, l’entrée adulte passe de 30 à 25 euros et l’entrée enfants de 25 à 21,50 euros. «En achetant son entrée sur internet, son tarif peut même être proposé à 23 euros» se réjouit Benoît Baylocq en charge du marketing et des ventes pour Walibi Sud-Ouest et Walygator. Le logo et la mascotte, un gentil crocodile vert, ont bénéficié d’un coup de jeune tandis qu’une grande campagne de communication est lancée dans la région pour donner «plus de place au visuel» assure Benoît Baylocq.

De nombreuses zones du parc ont profité d’un coup de peinture, une nouvelle boutique de produits dérivés a été ouverte dans l’allée principale et les restaurants sont revus et corrigés. La pizzéria de l’entrée est de nouveau en service et le Waikiki Beach devient un self service familial. «Nous devons aussi proposer à nos visiteurs la totalité des attractions en service» note le nouveau directeur du site. 350 000 euros ont été engagés pour l’Anaconda, le grand huit en bois tandis que 2 millions d’euros l’ont été depuis le rachat du parc par ce groupe espagnol pour l’entretien et la sécurisation du parc. La maison hantée a également été remis en service cette année et son animation sera renforcée durant la saison d’Halloween en octobre. 

- Faire revenir les visiteurs -

«Nous avons l’ambition d’investir ici dès que l’équilibre sera assuré» a assuré M. Lelandais lors d’une conférence de presse. «Notre groupe est solide et a des capacités d’investissement importantes» rappelant que Aspro va engager 15 millions d’euros dans la construction d’un parc aquatique propre à Walibi Sud-Ouest sans oublier une attraction mécanique unique l’année prochaine. Et Walygator ? «Il y a des salles laissées à l’abandon depuis des années. Nous étudions leur remise en service pour des attractions indoor peut être sous 2 ans» assure Wilfrid Lelandais conscient que la concurrence dans le secteur est impitoyable. Europa Park, Nigloland ou encore Fraispertuis rivalisent d’imagination dans l’Est de la France ou en Allemagne. «Nous voulons avant tout revaloriser l’image du parc. Nous avons racheté un parc au potentiel immense mais il y a une relation particulière avec les locaux. A la fois on peut l’aimer et le défendre mais aussi le détester» note Wilfrid Lelandais. 

Des animations seront proposées durant toute la saison notamment des nocturnes en juin, juillet, août et octobre. Pendant dix jours en octobre, Walygator vibrera aux couleurs de la saison d’Halloween. 


Plus d'informations : www.walygatorparc.com

Suggérer une correction
Top Actu
165 000 €
Haute-Kontz - 1350 m²
Terrain Haute-Kontz
125 000 €
Lunéville - 120 m²
Maison Lunéville
410 000 €
Sarreguemines - 249 m²
Maison Sarreguemines
289 000 €
Metz - 230 m²
Maison Metz
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension