Dans la circonscription de Nancy-1, la guerre est ouverte entre UDI et droite

Nancy - 15/03/2017 17h18
Lu 11 210 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Dans la circonscription de Nancy-1, la guerre est ouverte entre UDI et droite
Politique
(PHOTO: DR)

En dépit de l’accord national entre l’UDI et Les Républicains qui concerne la circonscription de Nancy-1 (Meurthe-et-Moselle), le candidat centriste devra aussi affronter un élu LR qui n’entend pas renoncer aux législatives. Un danger qui menace la victoire du centre-droit.

Mostafa Fourar (UDI) et Eric Pensalfini (droite, sans l’étiquette LR) vont s’affronter en juin dans la 1ère circonscription de Meurthe-et-Moselle en dépit d’un accord national qui lit le parti du centre et celui de la droite signé mardi entre François Fillon et Jean-Christophe Lagarde. L’adjoint à l’Education à la ville de Nancy est soutenu par le parti centriste et poussé par l’un des artisans de cet accord national, Laurent Hénart – maire UDI de Nancy et président du Parti radical – tandis que le maire de Saint-Max compte affronter ses opposants au centre et à droite avec le soutien notamment de Nadine Morano.

Les deux élus de la métropole nancéienne n’ont pas trouvé de terrain d’entente, les deux souhaitant faire leur entrée en juin au Palais Bourbon. "Je mène campagne depuis longtemps. Ce qui aurait pu se faire, ce qui aurait été souhaitable, c’était de trouver un accord local.. Je pense que la situation devient complexe. La droite, qui était en situation de gagner, devient challenger. Cela exige de chacun de la raison, de la sagesse et impose à chacun de respecter les décisions et les arbitrages" assure M. Fourar, conscient que l’affaire Fillon a réduit localement les chances de la droite et du centre de gagner cette circonscription arrachée par le PS en 2012.

LIRE AUSSI. En Lorraine, UDI et LR ont négocié cinq circonscriptions pour les législatives

En 2012, le PS avait remporté ce territoire avec la candidature de Chaynesse Khirouni, issue de la société civile qui avait bataillé contre Laurent Hénart, député sortant et pas encore maire de la cité ducale. "Après l’affaire Fillon, que ce soit l’UDI ou le candidat de droite, la division autour d’égo peut nous être fatale" assure-t-on dans l’entourage des deux candidats. D’accord sur le constat mais pas d’accord entre eux pour faire candidature commune. "Le problème c’est que la situation nationale à droite nous handicape. La situation locale peut donc être favorable au PS voire au candidat qui sera investit par En Marche!" assure-t-on dans les deux équipes. En cas de victoire d’Emmanuel Macron à la présidentielle, la situation sera encore plus inquiétante pour M. M Fourar et Pensalfini et peut offrir un boulevard au candidat soutenu par le nouveau parti de l’ancien ministre.

- Pas de respect de l'accord national et pas d'accord local -

Le candidat dissident de la droite qui a lancé sa campagne dimanche à Pulnoy (Meurthe-et-Moselle) a confirmé qu’il entendait aller jusqu’au bout. Mme Morano a déploré dimanche que l’accord UDI et LR allait "sacrifier le meilleur candidat d'une circonscription", acte qu’elle ne "cautionne pas". Souvent critique contre l’UDI qui – selon elle – a été à la manouvre pour l’écarte des régionales de 2015 après son dérapage sur la "France, pays de race blanche", Nadine Morano a assuré qu’elle s’opposait à Laurent Hénart.

L’UDI revient aux côtés de Fillon au prix d’un accord électoral pour les législatives

Le maire de Nancy plaide aussi pour un accord local pour trouver une porte de sortie à cette situation qui pourrait profiter à la gauche. "Un combe alors que le PS est promis à la défaite à la présidentielle et que la droite et le centre avait un boulevard" s’indigne-t-on dans l’entourage de M. Hénart.

L’UDI a obtenu cinq circonscriptions en Lorraine – 96 au total en France – après un long travail de négociation entre les équipes centristes et le candidat François Fillon. En position de force en pleine tourmente judiciaire du candidat, l’UDI a obtenu largement plus de circonscriptions qu’espérées. 

Suggérer une correction

0 Commentaire

Envoyer
Top Actu
130 000 €
Vandoeuvre-lès-Nancy - 74 m²
Appartement Vandoeuvre-lès-Nancy
252 000 €
Bainville-sur-Madon - 165 m²
Maison de village Bainville-sur-Madon
135 000 €
Thionville - 97 m²
Appartement Thionville
239 200 €
Beuveille - 140 m²
Maison individuelle Beuveille
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension