Affaire Grégory: Jacqueline Jacob mise en examen pour "enlèvement" et "séquestration suivie de mort"

Vosges - 16/06/2017 13h43
Lu 30 576 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Affaire Grégory: Jacqueline Jacob mise en examen pour "enlèvement" et "séquestration suivie de mort"
Faits Divers
Le procureur général de la cour d'appel de Dijon lors d'une conférence de presse.

La grande tante de Grégory est mise en examen vendredi pour "enlèvement" et "séquestration suivie de mort". La femme, proche des parents de Grégory Villemin, va être placée en détention provisoire tandis que son mari devrait aussi être mis en examen. 

La grande-tante de Grégory est mis en examen pour "enlèvement" et "séquestration suivie de mort", a annoncé une source proche de l'enquête vendredi après-midi à l'AFP. Cette proche de l'enfant avait été interpellée mardi matin dans les Vosges en même temps que son mari, Marcel Jacob, grand-oncle du garçon. 
 
M. Jacob pourrait être mis en examen dans cette affaire. Le parquet a requis sa mise en examen pour "séquestration suivie de mort". Son sort se décide ce vendredi après-midi dans le bureau du juge d'instruction à Dijon.

Marcel Jacob, oncle maternel de Jean-Marie Villemin (le père de Grégory), et sa femme Jacqueline ont été déférés au parquet général de Dijon vendredi, rapportent plusieurs médias français. Trois membres de la famille du petit Grégory Villemin ont été interpellés mercredi et placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de l'enfant. Une belle-sœur du père, Ginette Villemin, placée en garde à vue en même temps que Marcel et Jacqueline Jacob, a été remise en liberté jeudi en fin d'après-midi.

- Un spectaculaire tournant dans l'affaire -

Affaire Grégory: le grand-oncle et la grande-tante de l'enfant déférés au parquet général

EN DIRECT. Affaire Grégory: suivez les derniers rebondissements de l'enquête

Affaire Grégory: le parquet demande la mise en examen du grand-oncle pour "séquestration de mineur suivie de mort"​

De source proche du dossier, Jacqueline Jacob est restée mutique durant sa garde à vue et Marcel Jacob s'est contenté d'affirmer qu'il ne se rappelait rien, face aux gendarmes qui tentent de percer le mystère de la mort du petit garçon de quatre ans, à l'origine d'un grand émoi dans le pays en 1984.

Le parquet général de Dijon a requis la mise en examen de Marcel Jacob pour "séquestration de mineur suivie de mort", laissant donc penser que le grand-oncle a participé directement au crime de Grégory. 

Une demande de détention provisoire de 4 jours est également demandée pour le suspect, âgé de 71 ans. 

Suggérer une correction
Top Actu
110 000 €
Longwy - 108 m²
Maison jumelée Longwy
1 200 €
Ay-sur-Moselle - 130 m²
Maison individuelle Ay-sur-Moselle
135 000 €
Audun-le-Tiche - 73 m²
149 000 €
Einville-au-Jard - 179 m²
Maison Einville-au-Jard
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension