Affaire Grégory: la grande-tante et le grand-oncle mis en examen pour "enlèvement" et "séquestration suivie de mort"

Vosges - 16/06/2017 15h57
Lu 17 427 fois -   LORACTU.fr La Rédaction
Affaire Grégory: la grande-tante et le grand-oncle mis en examen pour "enlèvement" et "séquestration suivie de mort"
Faits Divers
Jacqueline Turiot et Marcel Jacob, grande-tante et grand-oncle du petit Grégory. (PHOTO: SUDPRESS)

Les deux époux Jacob, la grande-tante et le grand-oncle ont été mis en examen pour "enlèvement" et "séquestration suivie de mort" dans le cadre de l'enquête sur le meurtre du petit Grégory survenu en 1984. Placés en détention provisoire, les deux suspects nient leur implication dans le crime de l'enfant retrouvé mortts dans la Vologne, dans les Vosges, il y a 32 ans.

La grande-tante de Grégory est mis en examen pour "enlèvement" et "séquestration suivie de mort", a annoncé une source proche de l'enquête vendredi après-midi à l'AFP. Cette proche de l'enfant avait été interpellée mardi matin dans les Vosges en même temps que son mari, Marcel Jacob, grand-oncle du garçon. 
 
M. Jacob a aussi été mis en examen dans cette affaire pour les mêmes chefs d'inculpation. Le parquet avait requis sa mise en examen pour "séquestration suivie de mort". 

Marcel Jacob, oncle maternel de Jean-Marie Villemin (le père de Grégory), et sa femme Jacqueline ont été déférés au parquet général de Dijon vendredi, rapportent plusieurs médias français. Trois membres de la famille du petit Grégory Villemin ont été interpellés mercredi et placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de l'enfant. Une belle-sœur du père, Ginette Villemin, placée en garde à vue en même temps que Marcel et Jacqueline Jacob, a été remise en liberté jeudi en fin d'après-midi.

- Le couple nie sa participation à la mort de l'enfant -

EN DIRECT. Affaire Grégory: suivez les derniers rebondissements de l'enquête​

De source proche du dossier, Jacqueline Jacob est restée mutique durant sa garde à vue et Marcel Jacob s'est contenté d'affirmer qu'il ne se rappelait rien, face aux gendarmes qui tentent de percer le mystère de la mort du petit garçon de quatre ans, à l'origine d'un grand émoi dans le pays en 1984.

"Madame Thuriot, épouse Jacob, et Monsieur Jacob ont été mis en examen pour la qualification d'enlèvement et séquestration de l'enfant Grégory. La qualification retenue recouvre la réalisation d'un acte collectif" a annoncé Jean-Jacques Bosc, le procureur général vendredi soir lors d'une conférence de presse.
 
"Ils ont nié toute implication dans les faits qui leur sont reprochés. Les deux personnes font l'objet d'une mesure d'incarcération provisoire, qui a été dictée dans le souci d'empêcher une concertation frauduleuse et toute forme de pression entre les protagonistes qui serait de nature à nuire aux investigations." "Je ne veux pas rentrer dans le détail, mais ils ont essentiellement contesté les faits, les lettres anonymes..." explique Jean-Jacques Bosc, interrogé sur un éventuel alibi des époux Jacob.

"Il appartiendra à la Chambre d'instruction de se déterminer sur le placement en détention provisoire ou en surveillance judiciaire ces deux personnes" conclue le procureur avant de passer aux questions. Les époux Jacob vont en effet rester plusieurs jours en détention provisoire suite à leur mise en examen.

Suggérer une correction

0 Commentaire

Envoyer
Top Actu
89 000 €
Nilvange - 85 m²
Appartement Nilvange
35 012 €
Dabo - 1500 m²
Terrain Dabo
275 000 €
Montigny-lès-Metz - 105 m²
Maison Montigny-lès-Metz
avec Logo Immoregion.fr
Suivez LORACTU.fr
télécharger notre extension